lundi 31 décembre 2012

Quel est le point isoélectrique?

Les protéines sont des chaînes d'acides aminés, chacun ayant différentes valeurs de pH. Le pH global de la protéine est composé du mélange des valeurs de pH des acides aminés individuels comme ils forment des ions dans la solution particulière dans laquelle ils sont dissous. Le point isoélectrique (pI) d'une protéine est le pH à laquelle cette protéine n'a pas de charge nette. Cette propriété peut être exploitée pour séparer la protéine avec le pi connu d'autres protéines dans un mélange hétérogène.

Les acides aminés ont un groupe amino terminal qui est basique, ayant un pH élevé. L'autre extrémité de l'acide aminé est le carboxyle terminal qui est acide, avec un pH bas. A des valeurs de pH différentes, les acides aminés sur les protéines peuvent varier selon leurs fonctions. Protéines dessous de leur point isoélectrique ont une charge positive. En revanche, ceux dessus de ce point ont une charge négative.

Pour exploiter la connaissance du point isoélectrique pour la purification de protéines, un mélange de protéines est soumise à un champ électrique. Cela se fait couramment dans des gels d'agarose ou de polyacrylamide, et est connue comme la focalisation isoélectrique. Une technique plus ancienne consiste à réaliser la procédure à plus grande échelle dans une colonne de verre en utilisant une solution de saccharose avec des électrodes à chaque extrémité. Les composés sont ajoutés appelées ampholytes qui provoquent la formation d'un gradient de pH constante. Lorsque le gel ou la colonne est soumise au courant électrique, les protéines migrent jusqu'à ce qu'ils atteignent le point theirisoelectric, puis reste stationnaire.

Protéines sur des gels sont généralement rendus visibles par un colorant qui se lie protéines. Parfois, si les enzymes sont à l'étude, un substrat peut être utilisé qui donne une réaction colorée. Normes sont généralement utilisés qui ont des protéines de points isoélectriques connus.

Une fois qu'on sait où la protéine désirée est situé, une technique courante consiste à couper la protéine isolée du gel. La protéine peut ensuite être purifié et séquence. Une fois que la séquence est connue, elle peut être utilisée pour concevoir des amorces pour la réaction en chaîne par polymérase (PCR) et utilisé pour cloner le gène de la protéine si la matière d'acide nucléique approprié est disponible.

La focalisation isoélectrique est aussi une façon commune pour analyser les protéines étroitement liées à voir comment ils sont différents les uns des autres. Une complication peut être que les protéines peuvent avoir des sucres liés à eux. Ceci est appelé la glycosylation et peut affecter le pI de la protéine. Il peut ressembler à il y a plusieurs protéines avec des points isoélectriques différents, alors qu'en fait, il y a juste une protéine qui a été différemment glycosylée. Les protéines purifiées par des procédés classiques tels que la Chromatographie sont parfois analysées par focalisation isoélectrique pour assurer leur pureté.

Qui a inventé le télescope?

Qui a précisément inventé le télescope ? C’est une question un peu floue. Depuis l'histoire enregistrée, les gens ont joué avec des lentilles simples fabriqués à partir de cristal de roche (quartz), et il semble que le concept de base d'un télescope a été reconnu en 1230 ou plus tôt. La fin du 13ème siècle a vu l'invention de lentilles convexes pour corriger la presbytie, alors lentilles concaves pour myopie ont été inventés en 1451 par Nicolas de Cues. Depuis un télescope de base est juste une combinaison d'une lentille convexe et concave dans un tube de montage, la possibilité de base était présente. En fait, divers écrits de la fin du 16ème siècle en Angleterre allusion au fait que les télescopes peuvent avoir été développé et il utilisé par au moins quelques individus.

Ce n’est qu'en 1608 aux Pays-Bas que les télescopes vraiment décollé. Le crédit pour avoir inventé le télescope va traditionnellement trois personnes: Hans Lippershey et Zacharias Janssen, lunetiers travaillant ensemble dans la ville de Middleburg, et Jacob Métius d'Alkmaar. Peu de temps après, les télescopes ont commencé à être produit en plus grand nombre, et se propagent à travers l'Europe comme articles de fantaisie. Ainsi 1608 est l'année officiellement reconnu pour le télescope s’invente. Ces premiers télescopes ne amplifiées objets lointains par un facteur d'environ trois.

Lorsque télescopes étaient encore très nouveau, en 1609, le bientôt-à-être-célèbre physicien et astronome italien, Galileo Galilei, entendu parler du concept d'exploitation de base derrière le télescope tout en visitant la ville de Venise. Dès qu'il est rentré à Padoue, il a immédiatement construit une, simplement en mettant une lentille convexe et concave ensemble dans un tube. Il a fait une version améliorée, et l'a montré au seigneur de Venise, Leonardo Donato, qui a été très impressionné. Galileo a ensuite été réglé pour la vie à son maître de conférences, et son salaire a été doublé.

Galileo améliore le télescope jusqu'à ce qu'il ait un pouvoir grossissant de trente-trois diamètres. Il a ensuite utilisé son télescope pour découvrir les lunes de Jupiter, des taches sur le Soleil, les phases de Vénus, et les collines et les vallées de la Lune. Ces découvertes rendent célèbre à ce jour, et donc télescopes de cette conception sont encore appelés télescopes galiléens.

L'autre grand type de télescope, le télescope à réflexion, a été inventé par l'arpenteur Anglais Leonard Digges dans le milieu du 16ème siècle, mais il était relativement peu pratique et n’est jamais devenu répandue à son époque. Il a été laissé à Isaac Newton, le grand physicien, qui en 1669 a construit le premier télescope à réflexion pratique.

Qu'est-ce que Agar sel de mannitol (MSA) ?

Gélose Chapman (MSA) est un milieu de culture couramment utilisé dans les laboratoires pour la culture de certains types de bactéries, en particulier les membres du genre Staphylococcus. C’est une substance stérile, comme de la gelée et est généralement mis dans de petits récipients en forme de disque, peu profondes appelées boîtes de Pétri avant une bactérie est introduite. Gélose Chapman contient plusieurs ingrédients, dont la plupart favorisent le développement et la croissance de certaines bactéries mais retardent la croissance d'autres. Cette aide les médecins et les chercheurs à identifier les bactéries ainsi que de les étudier.

La combinaison des ingrédients dans Gélose Chapman est conçue pour gérer les bactéries en culture ofStaphylococci. Le mannitol est un type de sucre, et certains types de staphylocoques se nourrissent et métaboliser, excréter sous-produits acides qui vont changer le pH du mélange. Cela se traduira par l'activation d'un autre composant du mélange, un indicateur de pH, usuallyphenol rouge, ce qui provoque un changement de couleur du rouge au jaune. Cela est utile car généralement que pathogène, ou d'une maladie causant, bactéries seront métaboliser ou fermenter, themannitol.

Le sel est ajouté pour créer un milieu dans lequel ne staphylocoques et certaines bactéries connexes seront croître et de prospérer. Gélose Chapman a une forte concentration de sel, généralement 7,5% en poids. La plupart des autres bactéries ne peuvent pas tolérer de telles conditions, ou se ils survivent à tous, seront croître et se multiplier lentement. Bactéries Staphylocoques prospèrent dans des conditions salés et se multiplient rapidement.

Agar, qui est la base du mélange, est une substance gélatineuse extraite de certaines espèces d'algues qui poussent dans les océans du monde. Chimiquement, il s’agit d'un hydrate de carbone et sert principalement comme un milieu de croissance ou à la maison pour les bactéries et le mélange donne son analogue à une gelée, la consistance semi-solide. Le mélange contient aussi d'autres ingrédients comme la caséine, extraits de bœuf et des protéines animales traitées. Ceux-ci, avec le mannitol, nourrissent les bactéries. MSA est généralement vendu sous forme de poudre qui est mélangée avec distillée, l'eau purifiée dans le laboratoire, puis stérilisée.

Les médecins utilisent Gélose Chapman principalement à la culture d'un échantillon provenant d'un patient ou de l'équipement pour déterminer si les bactéries dangereuses Staphylocoques sont présentes. L'échantillon est introduit dans le MSA et la boîte de Pétri est maintenu dans des conditions de température et d'humidité qui favorisent la croissance. Les bactéries staphylocoques, se il est présent, va croître rapidement et un changement de couleur du rouge au jaune indique qu'un pathogène ou pathogène, la souche est présente. Les chercheurs et les microbiologistes utilisent également MSA à la culture de ces types de bactéries pour les étudier.

Qu'est-ce qu'une charge axiale?

Une charge axiale présente une charge qui crée une force parallèle à l'axe d'un objet. Quand un objet tourne le long d'une ligne spécifique, cette ligne est appelée l'axe. Dans un dispositif manufacturé, l'axe correspond généralement à un arbre ou d'une tige qui tient la partie de filature en place. Si l'arbre était parfaitement de haut en bas, toute force qui a poussé par le bas ou le haut de l'objet créerait une pression parallèle à l'axe; aucune force du côté ne serait pas.

Afin de comprendre les types de charge, il est nécessaire de comprendre les objets de filage. Si un objet tourne de manière prévisible, comme un sommet qui ne s’arrête jamais, il est possible de nommer les parties de celui-ci même si l'objet est en mouvement constant. Un objet stable sera symétrique, ce qui signifie une section quelconque parfaite est exactement comme ne importe quelle autre section transversale parfaite. Lorsque l'on regarde l'objet, il est possible de définir une section transversale en forme de «+» où un bras est parallèle à la rotation et l'autre bras est perpendiculaire. La ligne parallèle à la rotation est l'axe et la ligne perpendiculaire est le rayon.

Typiquement, un élément peut avoir une charge axiale, une charge radiale ou d'une charge combinée. Une charge axiale crée une force parallèle à l'axe ou perpendiculairement au rayon. Une charge radiale est exactement le contraire; il crée une force qui est parallèle au rayon ou perpendiculaire à l'axe. Cela signifie que l'objet tourne, la force agit sur les côtés, plutôt que le haut ou le bas. Enfin, une charge combinée est à la fois radiales et axiales.

Lorsqu'une charge est parfaitement équilibré et l'objet de filature est exactement symétrique, il crée le mouvement parfait. La force placé sur l'objet aura peu d'impact sur le spin et créera peu d'usure excessive. Dans la vraie vie, cette situation est très peu probable et typiquement une partie du système est légèrement hors de l'équilibre.

Cela se traduit par un maximum de trois descripteurs différents. Une charge en pente oblige l'axe à avancer ou reculer par rapport  à la plus grande du système. Le lacet est une mesure de mouvement et de roulis mesures côté à côté mouvement de torsion. Ces trois termes sont particulièrement fréquents quand on parle de véhicules en mouvement comme les essieux et les pneus sont parfaits exemples du monde réel de ces types de mouvement.

Généralement, plus la variance d’une radiale ou axiale charge parfaite, plus vite la partie échouera. Même de petits changements dans le poids ou l'angle auront des conséquences drastiques sur l'utilisation prolongée. Charges déséquilibrées provoqueront l'objet de filature à porter uniformément sur toute la surface, ce qui entraîne une usure rapide et accidents imprévisibles.

Qu'est-ce qu'un extracteur de Soxhlet?

Un extracteur Soxhlet est un équipement de laboratoire conçu pour le traitement de certains types de matières solides. Ces dispositifs permettent de traitement en continu d'un échantillon avec un solvant pendant une période de plusieurs heures ou jours pour extraire des composés d'intérêt. Ils sont utilisés par les chimistes dans une variété de domaines dans les tests de l'échantillon, l'analyse, le contrôle de qualité, et les applications associées. Les fournisseurs de matériel de laboratoire peuvent les porter dans une gamme de tailles, ainsi que des accessoires.

Les premières versions d'un dispositif similaire étaient en usage depuis des milliers d'années avant un chimiste allemand dans les années 1800 prêté son nom à l'invention. L'extracteur Soxhlet comprend un échantillon en suspension dans un flacon plus grand, avec un condenseur ci-dessus. Pour l'utiliser, un chimiste chauffe le solvant, qui s’évapore et se déplace vers le haut dans le condenseur. Gouttes de la goutte de solvant vers le bas et dans l'échantillon, la dissolution du composé.

Une fois le niveau intérieur de la chambre de l'échantillon augmente suffisamment, un petit tube routes le solvant dos au fond du flacon, où il peut se évaporer et répétez le processus. Les lavages multiples peuvent rincer les produits chimiques d'intérêt à partir de l'échantillon solide dans le solvant, où ils peuvent être recueillis pour l'étude. Le reste solide est généralement mis au rebut, à moins qu'un chimiste a une utilisation spécifique pour cela. En utilisant un extracteur de Soxhlet peut augmenter l'efficacité du procédé d'extraction et permet un haut niveau de contrôle sur l'échantillon à l'étude.

Comme d'autres verreries de laboratoire, l'extracteur Soxhlet a des caractéristiques spéciales. Les fabricants de matériel scientifique en verre à usage spécifiquement conçus à cet effet de sorte qu'il sera résisté à la fissuration et l'éclatement, même dans la chaleur élevée et lorsqu'ils sont exposés à des substances corrosives. Tolérances de fabrication très étroites assurer la cohérence dans les équipements de laboratoire, jusque dans la pente du verre et les coudes dans le tuyau. Ce sont essentiels pour s’assurer que l'équipement effectue de manière fiable, qui permet des expériences pour être testées et répétées.

Entre les utilisations, un extracteur Soxhlet peut être lavé soigneusement et on laisse sécher complètement, en supprimant toutes les traces de matériaux qu'il contient afin qu'ils n’interfèrent pas avec l'expérience suivante. Le laboratoire peut avoir un protocole standard pour le nettoyage et le séchage, également utilisé pour des raisons de cohérence. Peu importe qui nettoie la verrerie, les mêmes étapes seront respectées. Dans les revues par les pairs des études scientifiques, les chercheurs cherchent à déterminer si toutes les variables possibles a été contrôlé, et que vous voulez voir des preuves de protocoles pour garder l'environnement propre à assurer des résultats purs.

En la Chimie, quel est l'état standard?

L'état standard est une condition arbitraire fixée pour un matériau pour le but de créer un point de référence normalisé. Cela permet aux chercheurs et autres qui souhaitent communiquer des informations sur les substances avec lesquelles ils travaillent de savoir que les gens qui lisent ces informations seront comprendre le point de référence utilisé pour mesurer le changement, l'activité, et d'autres caractéristiques. Certaines organisations ont établi des lignes directrices pour établir l'état standard pour différents éléments et attendent de leurs membres à les respecter.

Classiquement, l'état standard d'un matériau est son état naturel lorsqu'il est à une atmosphère de pression ou une concentration de 1 mole par litre. Alors que ce ne est pas dépendante de la température, certains chercheurs peuvent noter 77 ° F (25 ° C) une température standard dans cet état de renvoi, ainsi il peut être important lors de l'examen activité chimique. Avec cela comme un point de repère, un chercheur peut plus facilement décrire ce qui arrive lorsque la pression et d'autres caractéristiques environnementales changent.

Les chercheurs peuvent faire des hypothèses sur l'état standard d'éléments; ils sont présumés être purs, par exemple, à moins que la documentation indique autrement. Ces hypothèses sont également normalisées pour s’assurer que les chercheurs travaillent avec les mêmes informations de base. Si la confusion est probable, un chercheur peut préciser ce qu'on entend par l'standardstate dans une expérience ou une discussion donnée. Malgré le "standard" dans le nom, États standard peuvent effectivement fluctuer et les chercheurs peuvent les adapter à leurs besoins.

Les tableaux sur les propriétés de divers matériaux utilisent l'état standard de référence en décrivant leurs activités à hautes et basses températures, pressions, et d'autres conditions. C’est la ligne zéro, un chercheur peut utiliser pour mesurer les degrés de changement. Aux fins de l'introduction sciences cours, les enseignants et les manuels définissent souvent états standards simpliste de fournir aux étudiants les informations de base dont ils ont besoin sans les submerger. À mesure qu'ils avancent dans la chimie, ils peuvent rencontrer des discussions plus avancées de Chambre Etats.

Le symbole en exposant ° peut être utilisé pour indiquer qu'un matériau est dans son état standard. Dans la documentation expérimentale, il est important de fournir des informations sur l'état que les matériaux étaient au moment d'une expérience. Cela rendra plus facile à tester et répéter les résultats. Essentiellement, l'état standard est «normal» pour le matériau en cours de discussion. Si le matériau est dans un état différent, ce serait besoin d'être noté de contextualiser les résultats.

Qu'est-ce que la théorie des orbitales moléculaires?

La théorie des orbitales moléculaires, ou la théorie MO, est une méthode d'expliquer liaison entre les atomes en termes d'électrons étant répartis autour d'une molécule plutôt que localisée autour des atomes, à la différence de valence de liaison théorie, la théorie ou VB. Les électrons dans les atomes sont disposés dans des orbitales au sein shells au sein shells. En règle générale, ce sont les électrons dans les orbitales au sein de l'enveloppe extérieure qui sont impliqués dans la liaison chimique, mais il ya des exceptions à cette règle. Une orbitale peut contenir un maximum de deux électrons, qui doivent avoir des spins opposés. En théorie des orbitales moléculaires, lorsque deux atomes forment une liaison chimique, les orbitales atomiques des électrons de liaison se combinent pour produire des orbitales moléculaires avec des règles similaires concernant le nombre et le spin des électrons.

Les électrons, comme toutes les particules subatomiques, peuvent se comporter comme des ondes. Au lieu d'occuper un point précis dans l'espace à un moment donné, un électron est répartie sur l'ensemble de ses positions possibles autour du noyau atomique et sa position ne peut être exprimée en termes de probabilité. Une équation développée par le physicien Erwin Schrôdinger peut être utilisé pour déterminer la "fonction d'onde" d'une orbitale atomique, ce qui donne la probabilité de trouver un électron à différents endroits autour du noyau en fonction d'une répartition de densité d'électrons. La théorie des orbitales moléculaires, explique liaison atomique en ajoutant les fonctions d'onde des orbitales atomiques impliquées dans la liaison de donner les fonctions d'onde pour orbitales moléculaires qui entourent la molécule entière.

Comme l'équation fonction d'onde donne des valeurs à la fois positives et négatives, appelées phases, deux orbitales moléculaires sont produites. Dans la première, les orbitales atomiques sont ajoutés à la phase - positif à négatif et positif à négatif. Le second type est celui dans lequel ils sont en opposition de phase - négatif à positif et positif à négatif.

L'addition dans la phase donne une orbitale moléculaire avec la densité d'électrons concentré dans l'espace entre les noyaux, les rapprocher et qui donne une configuration à une énergie plus faible que les deux originaux orbitales atomiques combinés. Ceci est connu comme une orbitale de liaison. L'addition des résultats de la phase de la densité d'électrons est concentré opposée à l'espace entre les noyaux, les tirant à l'écart et en outre produire une configuration avec un niveau d'énergie plus élevée que les orbitales atomiques. Ceci est connu comme une orbitale anti-collage. Les électrons des orbitales atomiques impliquées dans la liaison préfèrent remplir les orbitales moléculaires inférieurs collage d'énergie.

Pour déterminer la nature de la liaison entre deux atomes, l'"ordre de liaison» est calculé comme suit: (électrons de liaison - anti-collage électrons) / 2. Un ordre de liaison de zéro indique qu'aucune liaison aura lieu. En comparaison, un ordre de liaison de 1 indique une liaison simple, 2 et 3 indiquent doubles et triples liaisons, respectivement.

Comme un exemple très simple, la liaison de deux atomes d'hydrogène peuvent être décrits en termes de théorie des orbitales moléculaires. Chaque atome a un seul électron, normalement dans l'énergie la plus basse orbitale. Les fonctions d'onde de ces orbitales sont ajoutés, ce qui donne un collage et une orbitale anti-collage. Les deux électrons vont remplir la liaison inférieure énergie orbitale, sans électrons dans l'orbitale anti-collage. L'ordre de liaison est donc (2 - 0) / 2 = 1, ce qui donne une liaison simple. Ceci est en accord avec la théorie de VB et de l'observation.

L'interaction de deux atomes de l'élément suivant dans la table périodique, de l'hélium, donne un résultat différent car il ya deux électrons dans une orbitale dans chaque atome d'hélium. Lorsque les fonctions d'onde sont ajoutés, un collage et une orbitale anti-collage sont produites, comme l'hydrogène. Cette fois, cependant, il ya quatre électrons impliqués. Deux électrons vont remplir la liaison et orbitales les deux autres devront remplir plus l'énergie orbitale anti-collage. L'ordre de liaison est cette fois (2 - 2) / 2 = 0, donc pas de liaison aura lieu. Encore une fois, ce qui s'accorde avec la théorie de VB et de l'observation: l'hélium ne pas former des molécules.

La théorie des orbitales moléculaires prédit correctement doubles et triples liaisons des molécules d'oxygène et d'azote, respectivement. Dans la plupart des cas, MO théorie et la théorie de la liaison de valence sont d'accord, mais l'ancien explique mieux molécules où l'ordre de liaison se trouve entre un simple et un double liaison et les propriétés magnétiques des molécules. Le principal inconvénient de la théorie des orbitales moléculaires, c'est que, sauf dans des cas très simples comme ceux ci-dessus, les calculs sont beaucoup plus compliquées.

Quel est la catégorie des vers?

Les vers Flèche sont un groupe très inhabituel de «vers» n’est évidemment pas lié à tout autre ver ou tout autre animal. Ils font leur propre embranchement, Chaetognatha, un phylum animal parmi environ 37 au total. En termes de chiffres, vers fléchées sont parmi les phylums le plus abondant sur la planète - seulement arthropodes, nématodes, et quelques autres viennent même à proximité. Les vers Flèche habitent la colonne d'eau, généralement à la zone pélagique, à moins de 200 m (656 pi), où la plupart des vies de plancton, mais ils peuvent être trouvés aussi profond que la zone mésopélagique inférieure, 1000 m (3280 pi). Parallèlement copépodes, les "insectes de la mer» de crustacés, chaetognathes sont la forme la plus commune de plancton

Leur nom - Chaetognatha - vient de la Chaite grec pour les cheveux longs et gnathos pour mâchoire. Les cheveux longs est une référence aux épines chitineuses préhension crochus trouvés par paires sur leur tête, leur outil de chasse primaire. Les épines sont détenues dans une hotte pendant qu'ils nagent. Flèche vers sont carnivores, mangeant ne importe quel plancton qu'ils peuvent trouver. Leur taille est d'environ 3-5 cm (1-2 in), de la durée d'un ongle, bien que certains individus puissent être aussi grands que 10 cm (4 po). Il y a seulement environ 120 espèces de chaetognathes connus dans 20 genres, mais en dépit de la faible numération des espèces, leur abondance est difficile pour l'esprit humain d'imaginer.
Nous pouvons donner une estimation approximative du nombre de flèches vers le monde entier. Densités mesurées varient de 1 à 30 individus par mètre cube d'eau lumineuse, avec une moyenne de cinq ans. Comme l'océan mondial a une superficie d'environ 340 millions de kilomètres carrés, ne comprenant pas les eaux arctiques et antarctiques, et la zone pélagique est 200 m de profondeur, on peut estimer un total mondial d'environ 340 milliards, ce qui est probablement dans un ordre de grandeur de étant correcte. Fait intéressant, ce qui nous permet également d'estimer que la biomasse humaine dépasse la biomasse flèche sans fin.

Parce que chaetognathes sont transparentes, les scientifiques peuvent les mettre sous un microscope et d'observer l'ensemble du processus de leur digestion. Ils estiment que fléchées vers mangent entre 3 et 50 proies par jour, y compris de nombreux types de larves, les copépodes et autres petits crustacés, des vers et autres fléchées. Ils percent les couches de tissu de protection minces de ces micro-organismes avec leurs épines chitine, puis de les injecter des toxines, telles que la tétrodotoxine neurotoxine pour provoquer la mort.

Les vers Flèche sont considérés comme un bon modèle pour un bilatériens tôt. Ils sont pensés pour être protostomes basales (l'une des deux grandes divisions d'animaux), même si des éléments de leur développement embryonnaire évoquent deuterostomes. Ceci est pensé pour être parce qu'ils représentent une ramification très tôt hors de protostomes de deuterostomes. Cet événement s’est probablement produite il y a un temps extrêmement long, dans la période d'Ediacara. Des études moléculaires et morphologiques ont indiqué que chaetognathes sont le plus étroitement liés aux nématodes, et peuvent en fait être liés l'ancêtre commun d’Ecdysozoaires (le groupe qui comprend tous les animaux qui jette sa cuticule).

Quel lien entre l'acide nitrique et sulfurique?

L'acide nitrique et d'acide sulfurique sont deux des produits chimiques industriels les plus importants et sont produites dans des quantités énormes. Ils sont reliés à un certain nombre de manières, en fonction de leur fabrication et leurs utilisations. Les deux acides sont vitaux pour les industries des engrais et d'explosifs et sont parmi les réactifs de laboratoire les plus largement utilisés. Ils sont également des polluants graves et contributeurs à la pluie acide.

Une première méthode de fabrication de l'acide sulfurique était en chauffant le salpêtre (NaNO3) et de soufre à la vapeur. L'acide nitrique (HNO3) a été produite d'abord par distillation salpêtre l'acide sulfurique concentré (H2SO4). Les deux produits chimiques réagissent pour produire de l'acide et du sulfate de sodium hydrogène nitrique: H2SO4 + NaNO3 NaHSO4 → + HNO3. Le mélange est chauffé et de l'acide nitrique, qui bout à 181,4 ° F (83 ° C), est produit sous forme de vapeur qui est condensée dans un récepteur.

Ces procédés de production ont été remplacées dans le contexte industriel, mais la distillation d'un nitrate de métal avec de l'acide sulfurique peuvent encore être employées pour produire de petites quantités d'acide nitrique dans le laboratoire. La vapeur d'acide nitrique chaud a tendance à se décomposer partiellement dans le dioxyde d'azote, l'eau et l'oxygène, ce qui entraîne un acide impur. Pour obtenir l'acide pur, la distillation est effectuée sous pression réduite, de sorte que moins de chaleur est requise. L'appareil utilisé doit être tout en verre, que l'acide nitrique détruit rapidement le caoutchouc, le liège et la plupart des plastiques.

Aujourd'hui, l'acide nitrique est produit commercialement par oxydation catalytique de l'ammoniac pour former du dioxyde d'azote, qui est dissous dans l'eau pour produire de l'acide. L'acide brut peut être distillé pour produire des concentrations allant jusqu'à 68,5%, après quoi il forme un azéotrope avec l'eau. C’est l'acide nitrique commercial utilisé pour la plupart des applications et en tant que réactif de laboratoire. Des concentrations plus élevées ne peuvent pas être obtenues par simple distillation. Lorsque l'acide nitrique anhydre, ou très fortement concentrée - souvent appelé "acide nitrique fumant» - est nécessaire, il peut être produit par distillation sous pression réduite avec de l'acide sulfurique concentré, ce qui élimine l'eau.

L'utilisation la plus importante à la fois pour l'acide nitrique et d'acide sulfurique est dans l'industrie des engrais. L'acide nitrique est utilisé dans la production d'engrais à base de nitrate, qui libèrent de l'azote essentiel sous une forme qui peut être facilement absorbé par les plantes. Le nitrate d'ammonium est l'un des plus largement utilisés engrais. L'acide sulfurique est mis à réagir avec de la roche de phosphate ou de la farine d'os pour produire "superphosphate», qui fournit du phosphore, un autre élément essentiel pour les plantes. Cet acide est également utilisé dans la production de sulfate d'ammonium, un engrais commun.

Une autre application industrielle majeure pour l'acide nitrique et l'acide sulfurique est dans la production d'explosifs. La majorité des explosifs dans l'utilisation militaire et commerciale sont synthétisés par nitration des composés organiques; dans ce processus, nitronium ions (NO2 +) sont utilisés pour remplacer hydroxyle (OH) avec nitro (NO2) groupes. Les ions de NO2 + sont fournis par la combinaison de l’acide nitrique et l'acide sulfurique, qui réagissent comme suit: → HNO3 + 2H2SO4 H3O + + + + NO2 2HSO4-. 

Pour certains explosifs, par exemple de trinitrotoluène (TNT), le mélange doit être exempt d'eau. Cela peut être assuré en utilisant anhydre, ou "fumage", l'acide nitrique. En variante, l’acide nitrique commercial peut être utilisé avec de l'oléum - préparée en dissolvant du trioxyde de soufre (SO3) dans de l'acide sulfurique concentré - de sorte que l'eau est éliminée par combinaison avec SO3 pour produire de l'acide sulfurique plus. Cette dernière méthode est généralement préférée, en tant que l'oléum est facilement fabriqué par le même procédé que produit de l'acide sulfurique plus. L'acide nitrique fumant est relativement coûteux à produire, dangereux à transporter et sujettes à la décomposition à moins conservé au réfrigérateur.

En dehors de leurs applications industrielles, de l'acide nitrique et d'acide sulfurique sont parmi les réactifs de laboratoire les plus couramment utilisés. Les deux sont utiles dans des procédures nécessitant des acides forts. L'acide sulfurique est un puissant agent de déshydratation qui peut être utilisé pour le séchage des gaz et fraîchement préparés dans des réactions faisant intervenir l'élimination d'eau à partir de composés. Il peut également être utilisé pour libérer d'autres acides à partir de leurs sels. L'acide nitrique est utile en tant qu'agent oxydant, comme un agent de nitration et est largement utilisé dans l'analyse chimique, en particulier dans l'identification des métaux présents dans les échantillons de sol et de minéraux.

Les acides sulfurique et nitrique sont également les principaux polluants et les contributeurs à la pluie acide. L'acide nitrique est formé lorsque le dioxyde d'azote gazeux - trouvées dans les gaz d'échappement et produite naturellement par l'action de la foudre - dissout dans l'eau. L'acide sulfurique est formé lorsque le dioxyde de soufre - produit par la combustion de combustibles fossiles et, naturellement, par les volcans - réagit avec l'oxygène pour former du trioxyde de soufre, qui se dissout dans l'eau pour produire de l'acide sulfurique. Malgré la production naturelle de ces composés, les sources artificielles représentent plus de pluie acide. L’acide sulfurique le plus grand contributeur, le dioxyde de soufre est un polluant plus commun que le dioxyde d'azote.

Quels sont les types de technologie de l'ADN recombinant?

La technologie de l'ADN recombinant comprend un groupe de méthodes permettant d'insérer l'acide désoxyribonucléique étranger (ADN) dans des organismes, soit à l'étude ou à l'amélioration génétique de l'organisme d'origine. L'insertion d'ADN étranger peut se faire dans les deux cellules procaryotes simples ainsi que les eucaryotes plus complexes, mais en faisant une analyse génétique, les organismes impliqués sont souvent des cellules individuelles. Lors de la manipulation de ces cellules individuelles, trois méthodes distinctes sont utilisées: la transformation bactérienne, la transformation non-bactérienne, et l'introduction phage. Chacune de ces trois méthodes accomplit à peu près la même chose, en incorporant un ADN étranger dans le génome d'un organisme hôte. Chaque méthode est faite différemment, et ainsi chacun a des applications dans des contextes différents.

Une des méthodes les plus courantes de la technologie de l'ADN recombinant est la transformation bactérienne. Parfois, connu simplement comme la transformation, il s’agit de favoriser une cellule bactérienne spécialement préparé à prendre dans un fragment d'ADN étranger et de l'incorporer directement dans le génome bactérien. E. coli, les bactéries qui peuvent parfois causer une intoxication alimentaire, sont souvent utilisés comme les hôtes de cette méthode, car ils sont faciles à développer et se reproduire rapidement. De grandes quantités de bactéries transformées peuvent donner aux scientifiques réponses rapides et faciles à des questions sur des gènes particuliers. Une application commune pour la transformation bactérienne est de tester des gènes pour la résistance aux médicaments, et d'essayer de prévoir comment ils changent.

Une deuxième variété de transformation est ADN recombinant appelée transformation non bactérienne. Cette technologie de ADN recombinant est presque identique à la transformation bactérienne, à l'exception que les bactéries ne sont pas utilisées comme cellules hôtes. Transformation non bactérienne est couramment utilisé dans des cellules eucaryotes, comme des cellules de levure ou végétales. Ce type de transformation peut être effectué en tirant sur des fragments d'ADN liés à de petites pastilles directement dans les noyaux des cellules, ou par l'injection de l'ADN dans les noyaux des cellules avec des aiguilles microscopiques. Ces deux méthodes sont plus invasive que transformation bactérienne, mais il y a certains types de cellules, comme les cellules végétales, qui ne trouveront pas facilement des morceaux de ADN étranger raison de la structure de la cellule.

Un troisième type de technologie d'ADN recombinant est mise en place sur phage, ce qui implique l'utilisation de certains types de virus, appelés phages, pour injecter de l'ADN étranger dans des cellules hôtes. Les virus peuvent transporter soit ADN simple brin ou double brin, de sorte qu'ils peuvent être utilisés pour remplacer l'ADN simple brin à des endroits précis. Tous les phages ne sont pas capables de transporter l'ADN étranger, et les phages qui peuvent transporter l'ADN étranger ne sont pas capables d'infecter les bactéries. Certains phages peuvent effectuer l'ADN plus efficacement que d'autres, aussi bien.

Contrairement à l'image répandue dans la culture populaire, la technologie de l'ADN recombinant n’est pas, en son cœur, un groupe de méthodes qui créent des organismes «contre nature». Au lieu de cela, il utilise la génétique commune entre tous les organismes pour obtenir des informations qu'il serait difficile ou presque impossible de générer une autre façon. Cette information est ensuite utilisée soit directement ou indirectement d'améliorer la santé humaine. Il y a eu à partir recombinant de nombreux avantages à la technologie de l'ADN de à partir recombinant de la santé humaine, y compris le riz enrichi en éléments nutritifs dans les zones frappées par la famine, et de nouvelles thérapies pour lutter contre les maladies génétiques.

Pourquoi l'Antarctique jamais chaud?

Pour une grande partie des 400 derniers millions d'années, l'Antarctique a été un endroit tempéré, couvert de forêts et les animaux. En raison de la dérive des continents, il est passé de cheval sur l'Equateur d'être centré sur le pôle Sud, où il est aujourd'hui. Aujourd'hui, l'Antarctique est le continent le plus froid de la planète, presque entièrement recouvert d'une couche de glace, et manquant entièrement chez les animaux en dehors de pingouins de visite et quelques petits bugs dans les zones côtières.

Mais ce n’était pas toujours de cette façon. Antarctique faisait autrefois partie du supercontinent Gondwana, qui a duré jusqu'à il y a environ 160 millions d'années, quand il a lentement commencé à se briser. Gondwana comprenait la plupart des continents dans l'hémisphère sud aujourd'hui, y compris l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Arabie, l'Inde, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Gondwana chevauchait l'équateur et était l'un des deux supercontinents du monde, avec la Laurasie, qui comprenait aujourd'hui l'Amérique du Nord et en Asie. Les fossiles de certains des premières vies complexes ont été trouvés dans les mers peu profondes qui l'entourent.

Quand la vie est venu en premier, sur la terre, l'Antarctique était l'un des blocs continentaux être couverts dans les forêts et les animaux. Une grande partie de l'enregistrement fossile de la masse continentale de l'Antarctique est sous la glace, mais les fossiles, y compris ceux des dinosaures, se trouvent dans les montagnes de l'Antarctique, où les roches s’avancent de la calotte glaciaire de mile de profondeur du continent.

Dans les temps des dinosaures, l'orientation nord-sud de Gondwana bloqué courants de circuler à une certaine latitude, au lieu de les diriger de longues distances nord et sud. Cela a empêché des différences de température à une latitude donnée de forcer les eaux dans une température chaude ou froide permanente, que les pôles sont aujourd'hui.

Comme l'Antarctique a commencé à rompre avec le supercontinent Gondwana il y a 160 millions d'années, le refroidissement a commencé. Il s’est déplacé au sud, toujours connecté à l'Australie et l'Amérique du Sud mais séparée de l'Afrique. À ce stade, l'Antarctique était toujours eu un climat tropical ou subtropical, mais a été situé plus au sud, près de la latitude de l'actuelle Australie. Comme l'Australie d'aujourd'hui, le continent avait une faune marsupiale.

Il y a environ 40 millions d'années, l'Antarctique séparé aujourd'hui l'Australie et a commencé à se refroidir encore plus, ses forêts mourir. Glace et les glaciers ont commencé à couvrir le continent, mais le but final de la vie de l'Antarctique sont venus il y a environ 23 millions d'années, quand l'Antarctique séparée de l'Amérique du Sud et le Passage de Drake ouvert. Cela a permis l'existence d'un courant circumpolaire antarctique, un courant glacial qui entoure en permanence le continent. Il en est résulté le continent étant recouvert d'une couche de glace mile de profondeur, comme la neige qui tombait jamais fondu. Aujourd'hui, la calotte glaciaire de l'Antarctique contient environ 70% de toute l'eau douce de la planète.

Quelle était la Terre Comme Au cours du Miocène?


Le Miocène englobe le temps il y a entre 23 et 5.000.000 années sur Terre. Il signifie «moins récentes» en grec, une référence au fait que le type et la distribution des invertébrés marins pendant la période varie sensiblement de celle de la période la plus récente, de 5 millions d'années à nos jours. Sinon, il y a de nombreuses similitudes entre le Miocène et le présent jour (l'Holocène). L'époque du Miocène est la première époque de la période Néogène, qui a commencé il y a 23 millions d'années et continue à la présente. La période Néogène a été précédée par le Paléogène.

Le Miocène a marqué le début des grandes prairies du monde, dont la terre agressive couverte laissés par mourir forêts. Le premier événement important planétaire qui s’est produite au cours de la période du Miocène était la séparation de l'Antarctique d'Amérique du Sud, créant le Passage de Drake et permettant les eaux glaciales de courant circumpolaire antarctique. Cela a provoqué l'Antarctique, qui avait été un climat de forêt tempérée au cours de la période de Paléogène précédente, pour devenir couverte dans les glaciers de milles d'épaisseur. L'influence culminant de l'Antarctique refroidi la planète entière dans une certaine mesure.

De nombreux groupes de mammifères modernes évoluaient de manière significative pendant l'époque du Miocène, y compris les félidés, qui ont émergé peu avant le début de la période, et les chiens d'aspect moderne, bien canidés avaient évolué plus de 16 millions d'années avant. Ursidés (ours) et les canidés existaient il y a environ 39 millions d'années, mais seulement au début du Miocène ont-ils migrent d'Amérique du Nord à l'Eurasie et l'Afrique. Écholocation a évolué au cours du Miocène, permettant d'observer les baleines et les dauphins leur environnement aquatique avec un outil delà de la vue. Primates ont commencé l'époque dans un état relativement primitive. Singes divergé de singes du Vieux Monde il y a environ 23 millions d'années. Il  y a 18.000.000 années qu'ils avaient évolué dans les grands singes, et il y a 5 millions d'années, les précurseurs intelligents au genre Homo existaient. Australopithecus afarensis, l'une des premières grandes étapes loin de grands singes et de l'humanité, n'a pas évolué jusqu'à il ya environ 3,7 millions d'années.

Les forêts à feuilles larges, qui existaient déjà jusqu'à 45 degrés de distance de l'équateur (y compris la plupart de l'actuelle Eurasie et les États-Unis), ont reculé revenir à seulement environ 20 degrés de l'équateur à l'époque Miocène. Cela a provoqué un changement évolutif des espèces arboricoles aux espèces herbivores. Beaucoup de mammifères clés a considérablement augmenté en taille, donnant finalement lieu à la mégafaune comme les éléphants. En général, le Miocène peut être considéré comme l'âge d'herbes, une circonstance qui n’avait jamais eu lieu auparavant dans l'histoire de la terre. Les graminées évoluent il y a seulement environ 80 millions d'années et n’ont pas dominé la planète jusqu'au miocène.

Qu'est-ce que Le canon à rail,?

Le pistolet ferroviaire, ou canon ferroviaire ou plus simplement, railgun, utilise un champ magnétique alimenté par l'électricité pour accélérer un projectile. Bien que les idées de base qui sous-tendent la construction d'un fusil ferroviaire sont simples, le tir d'un typique résultat rail gun de projectiles dans une force répulsive énorme. Le résultat est que le pistolet ferroviaire doit être réparé après presque chaque coup, ce qui les rend moins pratique que les projectiles conventionnels. Ils nécessitent également une très grande alimentation en énergie, capable de fournir un million ou plus ampères de courant, ce qui rend la mise en place d'armes à feu portatives ferroviaires difficile.

Le pistolet de rail se compose de deux rails métalliques parallèles fermement ancrés, connectés à une alimentation électrique. Un projectile capable de conduire l'électricité est placée entre les rails, l'achèvement du circuit. Étant électriquement chargé, les rails métalliques se comportent comme des électro-aimants, créant un champ magnétique qui circule autour de chaque rail. Il se déplace sur le terrain dans le sens horaire autour de son chemin de fer, l'autre dans le sens horaire, créant un champ magnétique entre les deux qui crée une force parallèle net pour les rails, à l'écart de l'alimentation. Le projectile se comporte comme n’importe quel fil chargé dans un champ électrique, connaît une force perpendiculaire à la direction du courant et la direction du champ magnétique. C’est ce qu'on appelle la force de Lorentz.

Lorsque le courant électrique est très fort, le projectile, en subissant des forces puissantes, accélère à l'extrémité du canon à rail opposé de l'alimentation, et sort par une ouverture. Le circuit, ainsi cassé, met fin à la circulation du courant électrique. Le projectile doit avoir un contact physique avec les rails lors de l'accélération. Si le projectile se déplace assez vite, la friction seule ne peut sérieusement endommager ou même vaporiser les rails, matériaux assez solides absents. En outre, si les rails ne sont pas solidement fixés à une surface stable, ils peuvent être propulsés par des énergies puissantes part dans le pistolet ferroviaire.

Plusieurs millions de dollars ont été mis dans la recherche des armes à feu ferroviaire par l'armée des États-Unis, et de nombreux prototypes réussis ont été développés, qui possèdent de très hautes vitesses de bouche, de l'ordre de 3,5 km / s (2,17 mps), environ trois fois plus rapide que fusils modernes. Cependant, ces modèles nécessitent de grandes alimentations, et le maintien reste un problème. La marine américaine a exprimé son intérêt pour canons à rails en raison de leurs non-munitions explosives, mais ils n’ont pas conclu d'usage courant. Une solution proposée au problème du rail gun usure et aux déchirures est l'idée d'utiliser de très petits projectiles accélérés à des vitesses très élevées, un design parfois appelé un gun aiguille.

Les canons ferroviaires ont également été examinés dans le contexte de l’application pacifique telle que Voyage espace. Un pistolet ferroviaire très long, ou le conducteur de masse, pourraient être utilisés pour accélérer des charges utiles pour échapper à la vitesse des coûts beaucoup moins chers que celui des fusées chimiques. Un inconvénient est l'investissement initial élevé nécessaire pour construire un tel conducteur de masse. Pour créer un pilote de masse qui accélère un projectile d'échapper à la vitesse à un taux acceptable pour les passagers humains (~ 2 gs), exigerait un baril de longueur ~ 50 km (30 miles). Une autre application potentielle de canons à rails peut être dans l'arène de la fusion nucléaire, où les pressions et les températures immenses sont nécessaires pour fusionner les noyaux atomiques ensemble.

Qu'est-ce qu'un anaphase?

L’anaphase est une étape dans la division cellulaire où deux sœurs copies d'ADN appelés chromatides se brisent, et leurs chromosomes respectifs migrent vers les extrémités de la cellule. Cela se produit dans toutes les cellules eucaryotes, ou ceux qui appartiennent à des organismes multicellulaires complexes, pendant les processus de division cellulaire appelé mitose et la méiose. Dans la mitose, le résultat final est deux copies identiques d'une cellule parente. La méiose crée quatre cellules avec un mélange de matériel génétique, contenant chacune la moitié des chromosomes nécessaires pour faire un organisme adulte.

La division cellulaire est un processus en cinq étapes. Il commence avec interphase, se déplace dans la prophase, et est suivie par métaphase pour préparer anaphase, se terminant en télophase. A chaque étape, la cellule effectue certaines actions pour faciliter la duplication du matériel génétique et la génération de cellules filles. Les étapes avant anaphase reproduisent les chromosomes dans la cellule pour créer un ensemble de chromatides. Ils permettent également la cellule de développer une broche, une structure qui fonctionne pendant la division cellulaire pour séparer les chromatides et tirer les chromosomes qui en résultent pour l'une des extrémités de la cellule.

La première étape de l'anaphase concerne le déploiement des protéines pour cliver les chromatides. Les erreurs pendant ce processus peuvent entraîner des problèmes avec les chromosomes résultant, car ils peuvent acquérir du matériel génétique supplémentaire ou pourraient avoir des pièces manquantes. Dans l'étape suivante, les chromosomes sont tirées à chaque extrémité de la cellule, pour la préparation de la partie du processus dans lequel les sauts de cellule en deux exemplaires. Un phénomène appelé anaphase décalage peut créer des erreurs si un chromosome ne parvient pas à migrer; une cellule fille aura trop de chromosomes, et d'autres aura trop peu.

Dans la mitose succès, anaphase permet à la cellule de créer deux copies identiques. Chaque contiendra les mêmes chromosomes, et peut effectuer les mêmes fonctions que la cellule mère. Méiose implique le mélange de matériel génétique pour créer un grab bag de gènes sur chaque chromosome. Les cellules filles appariés divisent à nouveau pour créer un ensemble de quatre cellules à l'ADN complémentaire. Ces cellules haploïdes, appelés gamètes, peuvent se combiner avec des cellules semblables d'un autre organisme de créer un embryon.

Des erreurs peuvent survenir lors de l'anaphase ou l'un des autres phases de la division cellulaire. Le corps peut être en mesure d'identifier les cellules avec des erreurs de réplication de l'ADN et peut les marquer pour la destruction d'empêcher leur duplication et la perpétuation. Parfois, il n’identifie pas ces questions. Quand il échoue, les gens peuvent développer des tumeurs, où la croissance cellulaire incontrôlée produit en raison d'une erreur génétique. Dans le cas des gamètes, des erreurs peuvent entraîner le développement de malformations congénitales ou la création d'un transporteur qui pourrait avoir des enfants atteints de maladies génétiques.

Qu'est-ce que Lingot de fer?

Le lingot de fer est le fer de haute qualité qui a été coulé sous forme de barres. Il contient très peu d'impuretés, et il n'a pas été travaillé; il a simplement été fondu et coulé. Ce produit est disponible auprès des compagnies qui exploitent et produisent de la fonte, bien que les gens ont généralement besoin de l'acheter en très grandes quantités car ces entreprises se concentrent sur la manipulation du fer en quantités appropriées pour une utilisation industrielle. Certains peuvent toutefois avoir lingot de fer dans l'affichage dans les espaces publics, car il peut être un sujet d'intérêt pour les visiteurs de leurs installations.

Un lingot est tout simplement une barre de métal purifié. Les gens utilisent des lingots pour des milliers d'années lors de la transformation des métaux. Le lingot est facile à manipuler et à transporter, ce qui est pratique pour les mines parce qu'ils peuvent se préparer en métal pour emballage et l'expédition sous forme de lingot. La taille et la forme d'un lingot varie, selon les conventions pour ce métal particulier, mais ils prennent habituellement la forme de barres rectangulaires qui sont suffisamment petits pour être facile à manipuler, mais pas si petits qu'ils ne sont pas pratiques.

Le lingot peut avoir une forme légèrement conique, qui est conçu pour faciliter un refroidissement. Un lingot de fer est aussi communément estampillé avec laquelle un marquage indique la compagnie qui l'a produit, et peut-être où. Cette marque peut prendre la forme d'un logo d'entreprise, ou un mot estampillé ou une série de mots. Lingot de fer est souvent fait de la fonte, une forme peu raffinée de fer qui ne peut pas être utilisé seul, mais peut être traitée pour fabriquer divers produits de fer.

Les lingots de fer peuvent également être estampillés avec des informations sur leur pureté, qui est conçu pour aider les personnes qui utilisent les bars dans la transformation des métaux. Sachant que les impuretés sont présentes peuvent permettre aux gens de décider comment ils veulent gérer lingot de fer; divers composants peuvent être ajoutés pour créer un alliage d'acier, qui peut effectuer différemment selon lequel les impuretés sont présentes et la façon dont le métal est traité.

À lui seul, le fer est un métal très malléable très doux. Lingots sont généralement jetés avec quelques impuretés afin qu'ils soient raisonnablement durs, sinon ils peuvent être endommagés pendant le transport. Le pourcentage d'autres matériaux ne doit pas être très élevée pour créer un durable, un alliage métallique solide qui peut être utilisé dans une grande variété de contextes. Quelques exemples d'antiquités intéressantes de lingots de fer peuvent être vus sur l'écran dans certains musées, comme des exemples de la métallurgie des époques antérieures de l'histoire humaine.

Qu'est-ce que la génie aérospatiale?

L’ingénierie aéronautique est l'étude de la façon dont les choses voler dans l'atmosphère de la Terre et de l'application de ces connaissances pour concevoir et construire des avions et des missiles. C’est une branche de l'ingénierie aérospatiale, qui comprend également l'ingénierie astronautique. Il existe de nombreux sous-domaines différents dans l'ingénierie aéronautique, allant de la recherche et du développement à la maintenance des aéronefs. Le large éventail du champ signifie qu'il est également très interdisciplinaire, des éléments de mathématiques, l'électronique et la physique, entre autres choses incorporant. Il ya beaucoup de différents types d'emplois disponibles dans ce domaine, mais la plupart exigent des diplômes supérieurs.

Domaines d'intérêt

L’ingénierie aéronautique englobe un très large éventail de domaines, y compris la recherche et le développement, les essais, l'assemblage et l'entretien des avions et des missiles et de leurs pièces. Autres domaines d'intérêt comprennent l'effet que les aéronefs ont sur l'environnement, les dangers potentiels d'avions spécifiques, et de leur consommation de carburant et les systèmes. Ingénieurs aéronautiques utilisent de nombreux éléments différents à travailler sur ces domaines, y compris les mathématiques, l'électronique, la conception de logiciels, analyse des risques, l'aérodynamique - l'étude de la façon dont l'air interagit avec des objets solides - et de propulsion, qui est l'étude de la façon de créer suffisamment de force pour atteindre et de rester en vol. La conception des systèmes de bord, ou avionique, est aussi un sous-champ important, comme ce est le choix des matériaux, ce qui implique le choix des matériaux qui peuvent résister à de grandes quantités de force, mais sont relativement légers.

Environnement De Travail

Les ingénieurs aéronautiques ont tendance à se spécialiser dans un ou plusieurs des domaines ci-dessus, mais ils ont aussi travaillent souvent en collaboration avec d'autres spécialistes. Certains domaines de l'emploi dans ce domaine comprennent des tests d'efficacité de carburant, la conception de la cellule, la conception du moteur, les essais en vol, et l'enquête des accidents d'avion. Autres emplois comprennent la collecte d'informations par des vols d'essai, l'interprétation des données de performances de l'avion, la supervision de l'ensemble des avions et des missiles, l'analyse des impacts environnementaux des vols, et évaluer les risques potentiels de nouveaux concepts d'aéronefs. La formation pour l'ingénierie aéronautique varie selon les régions, mais presque toujours comprend un diplôme d'études supérieures. Certaines universités offrent des diplômes dans ce domaine en particulier, mais degrés dans les domaines liés comme les mathématiques, la physique et la mécanique peut être utile ainsi.

Aéronautique vs génie astronautique

La principale différence entre l'ingénierie aéronautique et astronautique est la zone physique de mise au point. Ingénierie aéronautique se concentre sur le vol dans l'atmosphère de la Terre, tandis que l'ingénierie astronautique concentre sur la recherche de vol de l'espace et la conception d'engins spatiaux et de satellites. Cela comprend la recherche sur la meilleure façon vaisseau spatial de lancement et les effets du milieu environnant a sur eux, ainsi que le développement de systèmes pour contrôler les satellites et les matériaux conception qui peut résister à un vol spatial. Comme l'aéronautique, la génie astronautique est très technique et très interdisciplinaire.

Qu'est-ce qu'un viscosimètre?

Un viscosimètre est un dispositif sur mesure pour leur viscosité des fluides, et des scientifiques, des usines, des chefs et toute autre personne qui doit correctement fluides visqueux peuvent utiliser cette. Les viscosimètres ne peuvent être utilisés sur les fluides qui ont une viscosité stable, en dépit de la façon dont ils s’écoulent. Pour mesurer correctement un fluide, soit le fluide ou le viscosimètre doit rester immobile. Chaque compteur dispose d'une gamme de mesure différente, et l'utilisateur devra choisir un mètre approprié en fonction de la viscosité du fluide approximative. Mesure de viscosité est important pour certaines tâches, parce fluides peuvent doivent être à une certaine viscosité des changements chimiques ou structurels se produisent.

Certains fluides changent leur viscosité selon la façon dont ils s’écoulent, et ces fluides exigent rhéomètre pour la mesure, car un viscosimètre ne fonctionnera pas sur ces fluides. Le viscosimètre ne peut être utilisée que sur les fluides, quelle que soit la force appliquée, ne changeront pas la viscosité. La plupart des fluides, tels que le pétrole, les sauces et les peintures, ne modifient pas leur viscosité pour cause de force.

Quand un viscosimètre est utilisé pour mesurer la viscosité, elle doit être utilisée dans une des deux façons suivantes, quel que soit le type de viscosimètre est utilisé. Soit l'appareil est encore tandis que le fluide est forcé à travers elle, ou le dispositif passe par le fluide tandis que le fluide est encore. Il a tendance à être plus facile - et nécessite moins de pièces ou de matériel - d'utiliser cette dernière méthode, qui le rend populaire. Pour avoir le fluide passe par le compteur à la place, un dispositif moteur ou similaire est généralement nécessaire pour faire adéquatement le mouvement fluide.

Les différents fluides nécessitent un viscosimètre calibré différemment, en fonction de la viscosité approximative de fluides. Par exemple, un mètre faite pour les mesures à faible viscosité ne peut pas être utilisé sur les liquides épais viscosité, car il n’aura pas les capacités de mesure appropriée. Utiliser les mauvais mètres peut briser la machine, surtout si elle est faite pour les fluides à faible viscosité et passe par des fluides épais. Les fluides à faible viscosité sont généralement des huiles et peintures; liquides de viscosité moyenne sont des choses telles que des crèmes et de la colle; fluides à haute viscosité sont généralement des gels et de miel.

La mesure de la viscosité du fluide peut être important pour certaines personnes, parce viscosités exactes sont nécessaires pour certaines réactions. Par exemple, une usine de fabrication peut avoir besoin d'être un fluide à une certaine viscosité à compléter un changement chimique nécessaire. Un fluide peut également être la bonne viscosité avant il peut être vendu, ce qui rend le test de viscosité fonctionne aussi comme un contrôle de qualité. Si les liquides doivent être pompés, puis en utilisant un viscosimètre montre aux travailleurs la puissance des pompes doivent être de se déplacer de manière adéquate les fluides.

Qu'est-ce que le dépôt sous vide?

Le dépôt sous vide terme décrit un groupe de processus qui visent à établir des particules individuelles, en particulier les atomes et les molécules, sur une surface. Les procédés sont réalisés dans le vide pour éviter toute interférence ou réaction avec des particules de gaz tels que l'oxygène, qui peuvent être très réactif. Une très mince couche d'une substance appliquée sur une surface est désignée comme un film, une couche plus épaisse tout en se appelle un revêtement. Le dépôt sous vide peut servir à de nombreuses fins différentes, telles que le dépôt de couches conductrices sur des surfaces ou protéger les métaux contre la corrosion. Le processus est également souvent utilisé sur diverses pièces automobiles à des fins diverses comme la prévention de la rouille et à la corrosion.

Les méthodes les plus couramment utilisées de dépôt sous vide impliquent l'utilisation de vapeur. Parfois, la substance qui doit être déposé sur la surface est vaporisée; il se condense par la suite en tant que couche sur la surface. Dans d'autres cas, la substance vaporisée ou substances réagissent avec la surface pour former le film ou revêtement souhaitée. Dans certains cas, d'autres facteurs tels que la température ou la densité de la vapeur doivent être manipulés pour obtenir les résultats souhaités. Ces facteurs peuvent influer sur l'épaisseur et la cohésion de la couche, il est donc essentiel qu'ils soient réglementés correctement.

Le dépôt physique en phase vapeur est un dépôt sous vide dans laquelle seuls des processus physiques se produisent; il n'y a pas de réactions chimiques. Méthodes de dépôt en phase vapeur physique sont principalement utilisées pour couvrir les surfaces avec des films minces; substances vaporisés sont condensés sur la surface. Un tel procédé est appelé le faisceau d'électrons dépôt physique en phase vapeur. En faisceau d'électrons dépôt physique en phase vapeur, le matériau à déposer est chauffé et vaporisé avec un faisceau d'électrons avant de se condense sur la surface de dépôt. Un autre procédé commun de dépôt est vide physique dépôt par pulvérisation cathodique, dans lequel le gaz ou la vapeur est éjectée à partir d'une source et dirigées vers la surface à revêtir.

Le dépôt chimique en phase vapeur est une forme de dépôt sous vide dans des procédés chimiques qui sont utilisés pour produire le film ou revêtement souhaitée. Les gaz ou les vapeurs réagissent avec la surface qu'ils sont destinés à enrober sous vide. De nombreux produits chimiques différents, tels que le nitrure de silicium ou en silicium polycristallin, sont utilisés dans différents procédés de dépôt chimique en phase vapeur.

Le vide est une partie essentielle de dépôt sous vide; il sert plusieurs rôles importants. La présence de résultats de vide à une faible densité de particules indésirables, de sorte que les particules qui sont destinés à recouvrir la surface ne réagissent pas ou entrer en collision avec les particules contaminants. le vide scientifique permet également de contrôler la composition de vide de la chambre à vide de telle sorte qu'un revêtement de la taille et de consistance appropriée peut être produit.

Qu'est-ce que la troposphère?

L'atmosphère de la terre est divisée en quatre couches qui sont partiellement basée sur la taille, mais sont également classés par la température. La couche inférieure, ou la plus proche de la terre s’appelle la troposphère. Les autres couches de la troposphère jusqu'à la stratosphère sont, mésosphère et la thermosphère. Certains scientifiques comprennent cinquième catégorie appelée l'exosphère. Le plus bas niveau de l'atmosphère a un effet significatif sur les personnes toujours parce que ce est où presque tous les temps a lieu.

La troposphère ne peut pas simplement être classée par taille, car elle peut varier dans son épaisseur, et il modifie également des variations saisonnières de l'épaisseur en divers endroits. Un autre facteur qui peut modifier l'épaisseur de cette couche est la latitude d'un lieu spécifique. On peut dire que cette section de l'atmosphère est d'environ 7-8 miles d'épaisseur (environ 12 km), mais il est aussi généralement moins profond aux pôles de la terre et la plus profonde près de l'équateur.

En plus d'être responsable de la plupart des phénomènes météorologiques, la troposphère ne contient également que les gaz qui aident à maintenir la vie sur terre. Malheureusement, la densité de cette partie la plus basse de l'atmosphère et les couches qui Appuyez sur elle garde également de nombreux gaz indésirables en circulation, y compris les gaz à effet de serre variés. Ceux-ci peuvent avoir un effet global sur la météo et sur la chaleur de l'air. Pourtant, en général, comme les montées troposphère de hauteur, sa température baisse.

Lorsque les gens regardent des images ou une représentation graphique des couches de l'atmosphère, ils peuvent sembler encore, ce qui crée une fausse idée que ces couches ne sont pas actives. Contrairement à encore des photos ou illustrations dans des livres scientifiques, les gens devraient penser de cette couche de l'atmosphère très actif. Il fait circuler l'air, en permanence, et il interagit avec de la terre de nombreuses façons. Il est en constante évolution car il répond à la température de la terre, la pression des couches supérieures, et la lumière du soleil, et il produit des vents, nuages, brumes, tempêtes et ensoleillé.

L'autre fait important que les gens devraient reconnaître propos de la troposphère, ce est qu'il est directement sous la stratosphère. En fait, une fine couche appelée la tropopause sépare les deux. Cependant, la plupart des gens savent généralement la stratosphère que la zone contenant la couche d'ozone.

Comme la troposphère, la couche d'ozone est également plus mince aux pôles, et les gaz de cette couche la plus basse affecte la mesure dans laquelle fonctionne la couche d'ozone, même en créant des trous qui ne protègent pas les gens contre les rayons nocifs du soleil. Cela aussi, doit être considéré comme un processus interactif. Comme les gens à remplir la troposphère avec des gaz nocifs ou polluants, certaines d'entre elles filtrer jusqu'à et détruire ou mince partie de la couche d'ozone, en créant moins de protection pour tous.

Qu'est-ce que Californium?

Californium est l'élément de numéro atomique 98 et un symbole atomique de Cf. Il a été nommé pour la Californie et l'Université de Californie à Berkeley, où il a été découvert en 1950 par une équipe de chercheurs, dont Albert Ghiorso, Glenn T. Seaborg, Kenneth Street Jr., et Stanley G. Thompson utilisant le cyclotron de Berkeley. Son poids atomique est 251. Il a une couleur blanchâtre, couleur argentée et est classé comme un actinide.

Après le premier groupe de actinoïdes naturelle a été découverte dans la période allant de 1789 à 1917, un deuxième groupe a été découvert de manière synthétique entre 1940 et 1961. Ce groupe est appelé les actinides transuraniens et californium a été le actinide transuraniens sixième à être découvert. Bien que californium a été obtenu en bombardant le curium par des particules alpha, il est maintenant généralement produit à partir de la désintégration bêta berkélium.

Certains de californium utilise concentrer sur sa propriété d'être un émetteur de neutrons très forte, par exemple dans son californium-252 isotopique. Un microgramme émet 170 millions neutrons chaque minute. En plus de permettre à certaines applications intéressantes, ce fait signifie également que californium doivent être manipulés avec une extrême prudence.

Les utilisations du californium sont les suivantes:
• traitements contre le cancer médical, y compris la radiothérapie de sauvegarde pour plusieurs types de cancer, y compris le cerveau et le cancer du col de l'utérus
• neutronique du réacteur nucléaire de démarrage
• l'optimisation des centrales qui sont au charbon
• un rôle dans la production de ciment
• un rôle dans l'exploration pétrolière où il peut aider à détecter les couches d'eau et de pétrole, dans le processus appelé «bien-logging"
• détection de la fatigue du métal dans les avions
• Détection de mouvement des eaux souterraines
• analyse de l'or et de l'argent dans des opérations de prospection
• métaux et de la détection des explosifs, ce dernier dans les milieux aéroportuaires
Un nombre limité de composés californium ont été faites, et celles-ci comprennent l'oxyde californium, californium oxychlorure de oxysulfate californium, et le trichlorure de californium. Il est également disponible sous forme de composite de palladium californium oxyde. Vingt isotopes ont été distingués, dont les isotopes les plus utilisés sont Cf-249, Cf-251, et Cf-252. Dans le début du 21e siècle, californium n'avait pas encore été réduit à l'état métallique.
Rédigé par: Mary Elizabeth
Edité par: Bronwyn Harris

Californium est l'élément de numéro atomique 98 et un symbole atomique de Cf. Il a été nommé pour la Californie et l'Université de Californie à Berkeley, où il a été découvert en 1950 par une équipe de chercheurs, dont Albert Ghiorso, Glenn T. Seaborg, Kenneth Street Jr., et Stanley G. Thompson utilisant le cyclotron de Berkeley. Son poids atomique est 251. Il a une couleur blanchâtre, couleur argentée et est classé comme un actinide.

Après le premier groupe de actinoïdes naturelle a été découverte dans la période allant de 1789 à 1917, un deuxième groupe a été découvert de manière synthétique entre 1940 et 1961. Ce groupe est appelé les actinides transuraniens et californium a été le actinide transuraniens sixième à être découvert. Bien que californium a été obtenu en bombardant le curium par des particules alpha, il est maintenant généralement produit à partir de la désintégration bêta berkélium.

Certains de californium utilise concentrer sur sa propriété d'être un émetteur de neutrons très forte, par exemple dans son californium-252 isotopique. Un microgramme émet 170 millions neutrons chaque minute. En plus de permettre à certaines applications intéressantes, ce fait signifie également que californium doivent être manipulés avec une extrême prudence.
Les utilisations du californium sont les suivantes:
• traitements contre le cancer médical, y compris la radiothérapie de sauvegarde pour plusieurs types de cancer, y compris le cerveau et le cancer du col de l'utérus
• neutronique du réacteur nucléaire de démarrage
• l'optimisation des centrales qui sont au charbon
• un rôle dans la production de ciment
• un rôle dans l'exploration pétrolière où il peut aider à détecter les couches d'eau et de pétrole, dans le processus appelé «bien-logging"
• détection de la fatigue du métal dans les avions
• Détection de mouvement des eaux souterraines
• analyse de l'or et de l'argent dans des opérations de prospection
• métaux et de la détection des explosifs, ce dernier dans les milieux aéroportuaires
Un nombre limité de composés californium ont été faites, et celles-ci comprennent l'oxyde californium, californium oxychlorure de oxysulfate californium, et le trichlorure de californium. Il est également disponible sous forme de composite de palladium californium oxyde. Vingt isotopes ont été distingués, dont les isotopes les plus utilisés sont Cf-249, Cf-251, et Cf-252. Dans le début du 21e siècle, californium n'avait pas encore été réduit à l'état métallique.

Qu'est-ce que l'immunopharmacologie?

L’immunopharmacologie est l'intersection de l'immunologie et la pharmacologie. Cette recherche et la science spécialité médicale se concentre sur les médicaments qui affectent le système immunitaire, se il faut supprimer, activer, ou manipulent d'une certaine façon. Les agents d’Immunopharmacology plus connus comprennent les médicaments anti-rejet et de vaccins.

La base d’immunopharmacologie est le système immunitaire lui-même, un système très divers et complexe, qui comprend une longue liste de cellules, les hormones, et d'autres molécules de signalisation chimiques. Le système immunitaire peuvent être classés en un certain nombre de différentes façons, y compris la innée et adaptative, la passive et active, et la réponse cellulaire et anticorps. Toutes ces différentes catégories peuvent être ciblées par l’immunopharmacologie pour produire de nouveaux traitements et médicaments pour aider à traiter la maladie, ou simplement pour accroître les connaissances scientifiques dans le domaine.

Il y a deux classes générales de médicaments immunothérapeutiques. Ceux qui stimulent ou activent le système immunitaire sont des immunostimulants Appelés, tandis que ceux qui suppriment le système immunitaire sont immunosuppresseurs. Chaque catégorie de médicament est utile dans certaines situations spécifiques de troubles andimmune.

Les immunostimulants sont des médicaments qui peuvent être utilisés pour stimuler le système immunitaire. En plus des médicaments eux-mêmes, plusieurs vitamines, des minéraux et d'autres substances chimiques sont connues pour stimuler l'efficacité du système immunitaire. Alors que les médicaments immunosuppresseurs ont été étudiés plus largement que immunostimulants, cette dernière classe d'agents thérapeutiques a jusqu'ici montré une certaine promesse dans le traitement des déficits immunitaires et cancers primaires ainsi que HIVand sida. Les vaccins et adjuvants sont aussi considérés comme des immunostimulants.

Une autre section d’immunpharmacologie traite avec des médicaments immunosuppresseurs. Ils sont utilisés pour supprimer le système immunitaire pour prévenir le rejet d'organes transplantés et de traiter les maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde et le lupus. Dans les deux cas, le système immunitaire lui-même provoque des dommages au corps et doit être supprimée activement utilisation de médicaments pour prévenir d'autres dommages. De nouveaux traitements sont constamment en cours d'évaluation en raison des effets secondaires de ces médicaments. Immunosuppresseurs ne sont pas spécifiques, ce qui signifie toute activité du système immunitaire est affaibli, et une personne prenant ces médicaments est rendu extrêmement vulnérables à tous les types d'infection.

La recherche immunopharmacologique ne se limite pas à la découverte de nouveaux médicaments. La recherche est également consacrée à l'examen du fonctionnement du système immunitaire en vue de découvrir de nouvelles cibles médicamenteuses. Par exemple, la recherche qui examine les mécanismes de signalisation chimique entre les cellules immunitaires peut fournir une ou plusieurs cibles thérapeutiques pour le traitement qui interfère avec les signaux chimiques entre des types spécifiques de cellules immunitaires.

Qu'est-ce que Photochimie?

La photochimie est une branche dans le domaine de la chimie qui se concentre sur l'étude des réactions chimiques qui impliquent la lumière, soit parce que la lumière agit comme un catalyseur pour des réactions, ou parce que les réactions produisent de la lumière. Sur un niveau plus détaillé, on peut dire d'associer l'étude des interactions entre photons et molécules. Ce champ est hautement interdisciplinaire, avec des gens dans des disciplines telles que la biologie et la physique s’intéresser à divers aspects de la photochimie.

Les réactions photochimiques peuvent se produire dans une variété de façons. Quand les molécules absorbent un photon, ils se passionnent, ce qui peut déclencher une réponse telle que isomérisation, dans lequel les atomes dans une molécule se réorganisent, ou d'une simple émission de lumière, ou la rupture ou la falsification de liaisons chimiques. Certaines réactions chimiques peuvent également entraîner l'émission de photons, un autre sujet d'intérêt, dans la photochimie, et parmi les savants fous, si les béchers élogieux dans les films populaires sont une indication.

En plus d'étudier la lumière dans le spectre visible, chimistes photo regardent aussi infrarouge, ultraviolet, et d'autres zones du spectre. Les émissions provenant de différentes zones du spectre peuvent être impliqués dans des types très différents de réactions, ce qui rend la spectroscopie une partie importante de la photochimie. Recherche se déroule généralement dans un environnement de laboratoire, dans lequel les gens ont accès à du matériel très sensible qui peut être utilisé pour faire des observations et des expériences.

Un exemple courant de la photochimie est la photosynthèse, la technique utilisée par les plantes pour produire de l'énergie de la lumière, en utilisant le soleil comme un catalyseur pour des réactions chimiques qui ont lieu à l'intérieur de l'usine. Bioluminescence, un autre phénomène naturel, est un autre excellent exemple de la photochimie au travail; animaux utilisent la bioluminescence pour tout, de signalisation d'autres organismes, comme des lucioles apparaissent à faire, à attirer en proie, comme on le voit avec la baudroie dans l'océan. Photographie se appuie également sur les principes de la photochimie, de l'utilisation de composés photosensibles sur le film qui réagissent lorsqu'ils sont exposés à la lumière pour l'emploi de l'arrêt et le fixateur dans la salle de développement à mettre un terme à photosensibles réactions qui se produisent dans les revêtements utilisés sur papier photo

De nombreux collèges et universités offrent une formation dans la photochimie aux étudiants dans leurs départements de chimie, et certains ont des départements entiers consacrés à l'étude de la photochimie. Les gens qui sont intéressés à ce domaine peuvent travailler dans un large éventail d'environnements, en fonction de leurs intérêts et de leur niveau d'éducation. Travailler en tant que photochemiste est certainement rarement terne, grâce à la myriade de sujets qui peuvent être explorées

Qu'est-ce que diode Schottky?

Une diode de Schottky, parfois appelé une diode porteurs chauds, est un type de diode à semi-conducteur. Comme toutes les diodes, il permet au courant de circuler librement dans une direction, mais bloque le flux le plus courant dans l'autre direction. La diode Schottky est différent des autres diodes dans sa construction. Au lieu de transfert de courant entre deux semi-conducteurs, de la jonction active de la diode Schottky est comprise entre un métal et un semi-conducteur. Cette conception conduit à chute de tension directe inférieure et une action de commutation plus rapide, ce qui rend la diode Schottky idéal pour une utilisation en tant que redresseur, un mélangeur, ou une diode de détection.

Des diodes à semi-conducteur standard sont composées de deux morceaux de matériau semi-conducteur reliées entre elles. Un bit est plein d'électrons et est appelé le n-zone. Le second bit a moins d'électrons et est appelé la zone p. Le courant se écoule sur le point de connexion, qui est appelé la jonction pn, de la n-zone de la zone p. Dans une diode Schottky, un petit morceau de métal est fixé à un seul semi-conducteur pour former une barrière de Schottky, et c’est au cours de cette barrière de courant.

Le point à travers lequel le courant peut circuler de contact est plus grand dans la barrière de Schottky que dans une jonction pn. L'avantage de cette conception est la résistance inférieure vers l'avant. Il faut moins d'énergie pour le courant à passer à travers la diode, ce qui signifie que la chute de tension directe est plus petite. La chute de tension directe est la variation qui en résulte à chaque fois qu'un courant électrique passe à travers une diode. Une diode de silicium standard dispose d'une chute de tension en direct (Vf) de 0,7 à 1,7, tandis que la diode a une aSchottky Vf de pas plus de 0,5.

Un autre avantage majeur de la diode Schottky est son action de commutation rapide. Quand une diode interrupteurs de se déplacer en cours de ne pas déplacer actuelle, ceci est connu comme la commutation. Il faut nanosecondes et provoque une petite quantité de bruit d'interférence électromagnétique, qui dégrade temporairement des signaux radio. L'action de commutation plus rapide de la diode Schottky provoque moins d'interférences électromagnétiques, ce qui rend ce type de diode idéale pour une utilisation dans les applications de radio.

L'utilisation la plus courante de ce type de diode dans les systèmes radio est aussi un redresseur. Redresseurs traitent AC (courant alternatif) signaux et les transformer en signaux DC (courant continu). C’est ainsi que l'information est extraite des signaux de radio AM. Les diodes Schottky peuvent également être utilisées comme diodes mélangeuses pour convertir les fréquences plus élevées vers des fréquences plus basses ou comme diodes de détection pour convertir les signaux à micro-ondes pour les signaux vidéo.

Bien que l'invention de la barrière de Schottky et une diode sont souvent attribués à Walter H.Schottky, il n'a pas réellement créé les composants électroniques. Schottky était un physicien allemand travaillant à Berlin au début des années 1900. Il a développé une formule pour l'énergie d'interaction entre un point de charge et un morceau de métal. Cette formule a finalement conduit à la création de la barrière et la diode qui portent son nom.

Qu'est-ce que la taxonomie végétale?

La taxonomie des végétaux est une branche des sciences qui sont concernés par décrire, identifier, classer et nommer les plantes. Plusieurs systèmes différents sont utilisés pour taxonomize plantes, d'être le plus familier du Royaume, embranchement, classe, ordre, famille, genre, espèce de hiérarchie. Les biologistes qui travaillent avec les plantes utilisent la taxonomie des plantes sur une base quotidienne à l'ordre et de sens des plantes avec lesquelles ils travaillent, et de communiquer efficacement les informations à d'autres biologistes.

La taxonomie a racines très anciennes. Simplement en nommer les choses, les êtres humains commencent à les taxonomize, que les noms permettent aux gens de faire la distinction entre les différents articles qu'ils interagissent avec. Par exemple, les congélateurs et les réfrigérateurs ressembler et avoir des fonctions similaires, mais ils sont aussi très différents, c’est pourquoi deux termes différents sont utilisés pour désigner ces appareils communs. En biologie, la taxonomie est particulièrement importante car elle peut être utilisée pour se assurer que les gens parlent de la même chose, et de découvrir les similitudes, les différences, et des informations sur l'héritage génétique.

Lorsque les plantes sont dans le même genre, par exemple, cela signifie qu'ils sont étroitement liées, et leur ancêtre commun ne est pas loin. Plantes dans la même classe, d'autre part, sont plus lointainement liés, même se ils sont plus étroitement liées que les plantes de la même embranchement. Chaque étape le long de la hiérarchie est conçu pour limiter vers le bas plus précisément l'identification d'une plante.

Chaque fois que les chercheurs pensent qu'ils ont trouvé une nouvelle espèce de plantes, ils essaient de faire entrer dans le système de taxonomie végétale existante en utilisant ses caractéristiques à classer. Sur le chemin, ils peuvent apprendre que l'usine a déjà été découvert, décrit et nommé. Taxonomie des végétaux est également très fluide; plantes peuvent être déplacés que les gens apprennent plus sur eux, comme par exemple lors de tests génétiques révèlent que deux usines sont en fait les mêmes espèces, ou lorsque les analyses montrent que les plantes sont plus lointainement apparentée à biologistes pensé.

Les gens utilisent aussi la taxonomie des plantes pour identifier les plantes connues. Les gens qui sont intéressés à fleurs sauvages, par exemple, portent souvent autour de touches végétales sorte que quand ils voient une usine dans le domaine, ils peuvent suivre une série d'instructions pour savoir ce que la plante est, et pour en savoir plus à ce sujet. L'identification correcte et la classification des plantes est également d'intérêt pour les pépinières et les jardiniers. Quand un jardinier arrive et demande un «capucine», par exemple, la pépinière ne saura pas si le jardinier se réfère aux plantes du genre Capucine, ou les plantes du genre Tropaeolum qui sont communément connu comme les capucines, mais si le jardinier utilise un nom scientifique d'un système taxinomique reconnue, la pépinière saura exactement ce que le jardinier est demandé.

Comment prévoir le temps?

Etre capable de prévoir le temps prend souvent des outils spécialisés et une éducation formelle en météorologie. Pour les pronostiqueurs à l'arrière qui, soit ne veulent pas dépendre de ce que quelqu'un d'autre dit ou n'ont pas accès à la météo, cependant, il y a quelques conseils pratiques de prévision météorologique. Bien que ces conseils ne soient pas toujours des indicateurs exacts, ils peuvent certainement aider plus souvent. Vous pouvez utiliser un baromètre, d'observer le ciel et les nuages, et même envisager les odeurs de différentes parties de la nature.

Pour ceux qui ne peuvent en obtenir un, un baromètre peut être un outil très utile. En observant attentivement le baromètre sur une période de quelques heures devrait être une bonne façon de prédire le temps. Un baromètre qui va progressivement jusqu'à devrait se traduire par temps clair. Un compteur baromètre va progressivement vers le bas devrait se traduire par temps orageux. Le baromètre oscille généralement quelque part près de 30. Tout en dessous de ce qui pourrait indiquer le mauvais temps. Au-dessus de 30 est généralement bon temps.

L'observation des nuages ​​est un autre bon moyen de prédire la météo. Nuages ​​sombres et solides, appelés cumulonimbus, sont habituellement une indication des conditions météorologiques extrêmes, comme les tempêtes de pluie et de vent. Si les zones sombres sont brisés par des couleurs plus claires ou plus lumineux, appelés nuages ​​mammatus, cela pourrait indiquer la tempête se désagrège. Cirrus, qui sont vaporeux nuages ​​de type dans le modèle d'une queue de cheval, indiquent généralement beau temps, mais pourrait signifier qu'il peut y avoir un changement dans la journée ou deux.

Une autre façon de prédire le temps est de regarder la visibilité dans le ciel, aussi bien le matin et le soir. Ce qui est bon à la fois pour les prévisions météorologiques d'hiver et d'été les prévisions météorologiques. Si la brume est présente, qui peut être déterminé dans la nuit en regardant la lune, le temps doit être clair. Alors que beaucoup de gens associent la brume avec une qualité médiocre de l'air, cela signifie aussi qu'aucune humidité n’est présente à frapper les particules vers le bas.

Un modèle un peu moins fiable pour ceux qui veulent prévoir le temps est de regarder pour la rosée du matin. S'il n'y a pas de rosée, cela pourrait être à cause de vents violents, ce qui signifie il y a la possibilité d'un changement de temps. Si le temps a été mauvais dans la journée écoulée, ce qui signifie un système de basse pression est susceptible d'être remplacé par un système à haute pression. Si le temps a été bon dans l'histoire récente, l'effet inverse est probablement se produire. Si la rosée est présente, puis plus du même type de temps peut être prévu. En prévision d'hiver, un vent du nord signifie généralement un temps sec, tandis qu'un vent du sud pourrait signifier la pluie ou la neige

Alors que beaucoup peuvent se moquer de l'expression «sentir la pluie», les odeurs dégagées par différentes choses peut être une autre façon de prédire la météo. Par exemple, les marais généralement sentir plus mal juste avant la pluie, parce que c'est quand ils libèrent le plus de méthane. Fleurs généralement sont les plus odorants justes avant une pluie. S'habituer à ces odeurs pendant la belle saison, alors aperçu des modifications, est un moyen possible de prédire la météo.

En biologie, Qu'est-ce que la Fécondité?

Le mot «fécondité» est défini comme le fait d'être fructueuse, que ce soit en ce qui concerne la progéniture ou à l'égard de la végétation. Cela a de nombreuses implications dans le domaine de la biologie. La survie d'une espèce dépend de la production d'une descendance viable. La fécondité est un trait important pour tous les êtres vivants.

Les plantes fertiles ont la capacité de produire beaucoup de graines et de disposer d'un mécanisme pour disperser les graines à travers une zone donnée. Les graines pourrait se propager à travers un support, comme un oiseau ou un insecte, ou par des moyens non vivantes, telles que le vent ou l'eau. Fécondité des plantes dépend aussi de la pollinisation. Beaucoup de plantes les plus fertiles ont la possibilité de l'auto-pollinisation ou la pollinisation croisée avec une plante différente.

La baisse espèces d'animaux, comme les insectes et même les poissons, reposent sur la fécondité en lots. Ces organismes libérer des milliers d'œufs en une seule fois pour la fécondation externe. Les œufs qui sont libérés plus, meilleures sont les chances que certains d'entre eux seront fécondés et finalement devenir des adultes de l'espèce. Organismes dont la durée de vie plus courte compter sur la fécondité en lots à poursuivre leurs espèces.

Des organismes plus complexes produisent moins d'œufs à la fois. Dans le cas de l'homme, généralement un seul ovule est libéré par cycle. Tant que la femelle produit des œufs et ils sont en bonne santé, elle est considérée comme féconde. La fécondité chez l'homme contribue également à la croissance démographique. Plus fécondité, la plus grande croissance de la population.

La fertilité et de fécondité sont liés, mais pas la même chose. La fécondité est seulement la capacité de produire une descendance. La fécondité est la fréquence à laquelle les descendants sont effectivement produits. Toute femme non stérile serait considérée comme féconde, même si elle a décidé de ne pas avoir d'enfants.

La fécondité est aussi liée à l'âge. Les femelles humaines finissent par perdre la capacité de se reproduire à mesure qu'ils vieillissent. Après la ménopause, une femme n'est plus considérée comme féconde. De même, toute femme stérile ou celui qui n'a pas les organes appropriés de reproduction ne serait pas féconde.