lundi 25 mai 2015

Quels sont les facteurs agissant sur l'intensité des rayons ultraviolets?

 l'intensité des rayons ultraviolets
Le niveau (intensité) des rayons UV qui atteignent la surface de la terre dépend de plusieurs facteurs :

L'heure du jour - Les rayons UV du soleil atteignent leur intensité maximale au midi solaire, ce qui survient au Canada entre 12 h et 13 h 00. C'est le moment de la journée où le parcours des UV dans l'atmosphère est le plus court, ce qui augmente l'intensité des rayons UV sur la terre.

La saison - L'angle d'inclinaison du soleil varie avec les saisons, ce qui influence aussi l'intensité des rayons qui atteignent le sol. Les rayons ont une intensité maximale au printemps et en été, mais on se doit de rester vigilant même en hiver, surtout lorsqu'une grande surface de neige fraîche peut refléter les UV.

La couche d'ozone - Une diminution dans l'épaisseur de la couche d'ozone fait augmenter l'intensité des UV. Cet effet est plus prononcé au printemps et est lié aux émissions de gaz à effet de serre. Plusieurs polluants, comme le chlore provenant des chlorofluorocarbures, accélèrent la destruction des molécules de la couche d'ozone.

Les conditions météorologiques - La couverture nuageuse peut aussi grandement influencer la quantité de rayons UV qui atteignent le sol. Les nuages foncés et chargés d'humidité peuvent absorber jusqu'à 80 % du rayonnement. Les UV sont toutefois moins absorbés par les nuages légers en haute altitude. Les nuages épars peuvent augmenter la quantité d'UV au sol dû au phénomène de réflexion. L'intensité des UV dépend aussi de la pression atmosphérique qui influe sur les conditions météorologiques. Si la pression est élevée, la couche d'ozone est plus mince, alors que si la pression est plus faible, la couche d'ozone sera plus épaisse.

La réflexion par certaines surfaces - La neige fraîche et immaculée peut refléter jusqu'à 85 % des rayons UV, tandis que d'autres surfaces (comme le sable, le béton et l'eau) ont un potentiel de réflexion moindre. Par exemple, si l'indice UV est de 4 par une belle journée ensoleillée du mois de mars sur les pentes de ski, sa valeur peut atteindre 7 à cause de la réflexion sur la neige.

L'altitude - Le rayonnement UV augmente avec l'altitude (au-dessus du niveau de la mer), car l'atmosphère est plus rare et absorbe moins les UV. L'indice UV mesuré au sommet d'une montagne à Jasper sera supérieur à l'indice UV mesuré dans la ville d'Edmonton. À une altitude de 2 000 mètres, l'indice UV est de 30 % plus élevé que celui mesuré au niveau de la mer.

La latitude - Les UV sont plus intenses à l'équateur, où l'indice UV peut atteindre des valeurs de 12. Au Canada, on mesure un indice UV maximal dans la partie sud de l'Ontario tandis que la valeur minimale est mesurée au pôle nord.