mardi 19 mai 2015

Qu'est-ce que la systole ventriculaire?

Quand la pression artérielle
 d’une personne est prise, les
 mesures sont divisées en
 deux catégories: systolique
 et diastolique
Le terme «systole ventriculaire" se rapporte à la période du cycle cardiaque lorsque les ventricules du contrat de cœur. Comme les ventricules gauche et droit se remplir de sang, le cœur se contracte, forçant le sang. Le sang du droit ventricule pompe dans l'artère pulmonaire, et le sang du ventricule gauche dans les pompes aorte.

Le cœur est un muscle constitué de quatre chambres. Les oreillettes droite et gauche sont les chambres supérieures. Les ventricules gauche et droit sont les cavités inférieures. L’oreillette droite reçoit le sang désoxygéné, et l'oreillette gauche reçoit le sang oxygéné. Le sang circule à partir de l'oreillette dans les ventricules.

Le pompage du sang dans l'artère pulmonaire se déplace dans les poumons, en ramassant l'oxygène. Le sang oxygéné va dans les cavités cardiaques gauches via les veines pulmonaires. Les pompes aorte sang dans la circulation systémique, sortant de l'ensemble du corps.

La pression exercée contre les parois artérielles est appelée pression artérielle et est mesurée en millimètres de mercure (mm Hg). Systole ventriculaire du cycle cardiaque représente la force maximale de sang au cours de la contraction ventriculaire. Il est appelé pression systolique. Une mesure normale pour la pression systolique est de 120 mmHg.

Entre les contractions ventriculaires, les ventricules se remplissent de sang. Pendant ce temps, la pression artérielle est au plus bas. Cette pression représente la relaxation ventriculaire et est appelée pression diastolique. Diastole ventriculaire est rapidement suivie par la systole ventriculaire nouvelle. Pression diastolique normale est d'environ 80 mmHg.
pression artérielle systolique basse
 peut causer  des  étourdissements
et des évanouissements.
Une autre systole ventriculaire manière de mesurer est en palpant l'artère radiale. Cette mesure se traduit par la fréquence cardiaque. La fréquence cardiaque représente le taux du ventricule gauche de contraction. L'artère radiale se trouve facilement sur le poignet.

La première partie de la pulsation marque le début de la systole ventriculaire. Il est le "lub" entendu lors de l'écoute avec un stéthoscope. Ce son est produit par la fermeture des valves auriculo-ventriculaire et est désigné par S1. Lorsque les valves aortiques et pulmonaires à proximité, le son "dub" est produite. On l'appelle S2 et marque la fin de la systole ventriculaire.

Certaines personnes développent des rythmes cardiaques anormaux. Fibrillation ventriculaire (FV) est le type le plus commun de cœur arythmie, au cours de laquelle les ventricules offrent des contractions désordonnées et inefficaces. Les ventricules frémissent, et en conséquence, le sang est pompé pas. Sans une réponse immédiate, cette condition entraîne rapidement la mort.

De tous les décès d'un arrêt cardiaque, fibrillation ventriculaire est la cause dans environ 80 pour cent des cas. Sur le total des décès attribués à la VF, dans 40 pour cent des cas, personne n’était présente pour répondre. VF est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. La probabilité de développer la maladie augmente avec l'âge, sans distinction de race.