vendredi 10 juillet 2015

Ce que sont les leishmanioses et l’hydatidopéritoine?

Ce sont des maladies très répandues en Tunisie dues à des diverses espèces de leihmanies et transmises par piqûres de petits moustiques appelés phlébotomes. Le réservoir de parasites est le chien et certains carnivores sauvages comme le renard et le chacal mais aussi l’homme. Deux formes de leishmanioses sont notifiés en Tunisie/la leishmaniose viscérale et la leishmaniose cutanée appelée encore bouton d’orient. 

Le tableau suivant donne les statistiques notifiées en Tunisie 

Année                                1996     1997    1998    1999    2000  
Leishmaniose cutanée       1078     3214    2136    5508      748
Leishmaniose viscérale        43         47      85       157         79

Les leishmaznioses sont des parasites flagellés, protozoaires, voisins des trypanosomes mais ils sont intra-cellulaires et immobiles. L’activité de ces parasites se fait surtout dans la rate ; le foie et les ganglions ce qui provoque leur gonflement d’où l’hypertrophie de ces organes .L’activité de ces parasites se fait aussi au niveau des muqueuses et de la peau entraînant des lésions cutanéo-muqueuses. Les symptômes de la leishmaniose viscérale sont : fièvre, la pâleur, l’aigrissement l’hypertophie du foie et de la rate ainsi que les complications hémorragiques. Cette maladie est plus aigue chez l’enfant que chez l’adulte. Elle est habituellement mortelle en quelques mois. Les symptomes de la leishmaniose cutanée sont nombreux, le plus apparent est le bouton d’orient : c’est une lésion cutanée unique de 1 à 3 cm de diamètre .Elle siège à la face ou aux membres de l’individu. Cette lésion s’ulcère et se couvre d’une petite croûte. Elle dure jusqu’à deux ans et finit par guérir en laissant une cicatrice disgracieuse. Cette maladie ne menace guère l’existence  mais gène le malade et le de figure par ces cicatrices.    Avec l’amélioration  du niveau de vie et surtout la généralisation de l’échographie abdominale, le diagnostic du kyste hydatique se fait de plus en plus précocement avant la survenue de complication. Il en est ainsi des ruptures dans la cavité péritonéale source d’une dissémination secondaire ou hydatidose péritonéale. Ce cas d’hydatidose se caractérise notamment par un gros ventre de consistance élastique !.Le traitement idéal passe par la prévention de l’hydatidose elle-même et la cure des kystes hydatiques viscéraux avant la survenue de complications