mercredi 8 juillet 2015

Comment luter contre la toxicomanie?

Il est nécessaire de lutter contre la toxicomanie et pour se faire il faut fixer une stratégie claire que ce soit à l'échelle de la prévention primaire ou secondaire primaire ou secondaire. Le tabagisme, l'alcoolisme et la consommation des drogues sont des habitudes généralement acquises dés adolescence. C'est donc durant cette période que la prévention doit se faire que ce soit à l'échelle de l'individu, de la famille et de la société. C’est généralement un sentiment d'isolement affectif et social ou alors la conviction d'être incompris qui font que l'individu se réfugie dans le tabac, l'alcool et la drogue.
Fumer, boire, se droguer peuvent sembler des solutions faciles devant les difficultés que chacun rencontre, ce ne sont que des illusions, il ne faut donc pas se laisser influencer par des autres ni se laisser piéger par ces produits qu'on qualifie douces ou dures car il est infiniment plus facile de ne pas commencer que de vouloir s'arrêter car plus de 70% de désintoxications échouent. Mais peut être serait-il plus judicieux de communiquer avec les autres et ne rester pas seul face aux problèmes pour essayer de rompre l'isolement et vaincre l'ennui et le désœuvrement.

Le tabac, l'alcool et la drogue intoxiquent l'individu et entraînent un état de dépendance physique et psychique de sorte qu'il devient esclave de ce besoin artificiel et perd la volonté, le pouvoir de décision et l'autonomie, l'idéal est de ne pas commencer la consommation de ces substances dangereuses pour ne pas porter atteinte à la santé.

La famille doit avoir une place pour empêcher ce fléau de se répandre pour être vigilante en encadrant les adolescents avec une meilleure écoute  et compréhension en leur offrant des espaces de rencontre avec des activités sportives et culturelles adéquates tout en maintenant une solidarité intime entre les membres de la famille. La prévention doit donc reposer sur le dialogue et le maintien de contact avec la famille et l'environnement.

Sans oublier la société qui doit jouer un rôle important dans ce domaine avec des

- mesures juridiques et économiques comme:

*encouragement de cultures alternatives au tabac et à la vigne comme source économique.

* réduction des débits de vente surtout au détail et leur éloignement des écoles.

*protection des mineurs par l'interdiction de vente de tabac aux jeunes de moins de 15ans.

*interdiction de la publicité sur le tabac l'alcool...

-mesures éducatives:

De telles mesures sont plus efficaces. Il s'agit d'une démarche partant de la compréhension des raisons poussant les jeunes à la consommation du tabac, de l'alcool et des drogues et cherchant à les persuader de la nuisance de ces produits à la santé.

Une prévention secondaire s'adresse aux individus qui s'adonnent  au tabac, l'alcool et aux drogues. Elle consiste à aider à la prise de conscience de l'état de dépendance à ces produits et de la formulation de la demande de soins par le consommateur lui même.

Cette intervention est délicate à conduire et déterminante pour l'avenir du toxicomane donc famille, amis, collègues ne doivent pas rester passifs ou complices. Ils doivent aider à orienter le toxicomane vers les services de santé ou ce dernier sera traité comme un malade rendu vulnérable à ces féaux (tabac, alcool et drogues....) en raison de motifs complexes d'ordre psychologique et sociologique.

Enfin savez-vous que le tabac, l'alcool et la drogue fanent votre beauté et finissent par finir votre vie.