mercredi 8 juillet 2015

La culture in vitro végétale

Au cours du 20 eme siècle plusieurs chercheurs de diverse nationalité ont entamé des travaux de recherches sur la culture in vitro mais le concept de la totipotence cellulaire n'a été identifié que par Mr Gautheret en 1939 et a cultivé pour la première fois des cellules isolées de carotte sur un milieu stérile et nutritif qu'il réussît à faire vivre pendant quelques mois.

La technique in vitro est une mode de multiplication végétative artificielle des plantes faisant intervenir l'asepsie et les conditions de culture parfaitement contrôlées qui sont le milieu de culture pour chaque type de plante température, lumière et humidité.

La culture in vitro repose sur le principe de la mise en culture d'explant qui peut être des parties d'organes entiers que ce soit tige, feuille ou racine, des tissus des pièces florales, des graines, ou des embryons, des bourgeons ou des apex ou des méristèmes ,des cellules somatiques ou sexuelles, des protoplasmes en milieu artificiel contrôlé à l'abri de toute contamination en vue d'améliorer les plantes, d'assainir les variétés et de réduire le coût de production. la totipotence se définit comme l'habilité d'une cellule à se différencier puis se développer en un nouvel organe à part. Le choix de l'explant sera fonction de la technique utilisée, de l'objectif et de l'espèce travaillée.
Les principales techniques de la culture in vitro sont:

*La micropropagation:Naturellement, il existe deux mode de reproduction qui sont par graine et par multiplication végétative dont le bouturage, le marcottage et le greffage restent depuis longtemps les plus connus et maîtrisés par les agriculteurs et donnent des sujets identiques génétiquement à la plante mère appelé encore le clonage végétal ou multiplication asexuée.la micropropagation in vitro dérive  de ce phénomène naturel est utilisé pour cultiver des explants végétatifs stériles sur un milieu artificiel et dans un environnement contrôlé en utilisant la propriété de la totipotence  des cellules végétales