mercredi 8 juillet 2015

Quel fléau ravageur le SIDA?

Le SIDA (Syndrome d' Immuno- Déficience Acquise) est une maladie infectieuse qui se transmet par un virus/Cette maladie à reçu le nom de syndrome parce qu'elle se manifeste par un ensemble de signes et de symptômes. Les premiers cas de sida ont été identifiés en 1981;Depuis cette date, la maladie s'est propagée rapidement en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Afrique et en Asie. Actuellement des cas de sida sont recensés partout dans le monde et dans la plupart des pays. On connait des gens infectés par le virus malades ou porteurs (séropositifs). Le SIDA ne doit pas être perçu comme une maladie honteuse. Son ignorance à fait que beaucoup de personnes soient contaminées par le virus. Le SIDA est une des plus graves maladies de notre siècle. Chaque année, elle cause des décès par milliers parmi la population active surtout dans les pays en voie de développement. La prévention et l'information constituent le meilleur moyen de protection. L'agent responsable du SIDA est un virus appelé Virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH).Comme tout virus, le VIH est un parasite intracellulaire obligatoire. Il infecte principalement les cellules immunitaires, mais aussi les cellules du système nerveux .Il est particulièrement attiré par une catégorie de cellules immunitaires appelées lymphocytes T(LT4) jouant un  rôle principal dans la défense de l'organisme. Evolution du VIH infectant un lymphocyte LT4. Le cycle normal de multiplication d'un virus peut être divisé en trois grandes phases: 1 l'entrée du virus dans la cellule 2 la production en grande quantité par la cellule infectée des éléments constitutifs du virus 3 les éléments nouvellement produits s'assemblent avec précision pour former de nouveaux virus qui sortent de la cellule pour infecter d'autres Habituellement, ce sont les lymphocytes LT4qui identifient le VIH et avisent les autres cellules du système immunitaire. Les LT4sont les plus touchés par le VIH. Le VIH après avoir détruit les LT4s'attaque aux autres cellules immunitaires, ce qui fragilise l'organisme de l'exposé aux maladies opportunistes, et le sujet succombe au bout de quelques mois. Le sérum d'une personne infectée par le VIH renferme des anticorps anti-VIH. Elle est dite séropositive. Les conditions de l'infection Le VIH est assez fragile, il ne survit pas dans le milieu extérieur par des mesures d'hygiène simples, il est facile de le détruire quand il est hors de l'organisme. Il est fragile et se détruit par l'eau de javel à 1%et par l'alcool à 50°C après un contact de 10 minutes par le savon et d'autres détergents comme le formol à 0,5% et par la chaleur supérieure à 60°C pendant 30 minutes. La transmission du VIH exige qu'il soit introduit dans l'organisme et entre en contact avec le sang. De plus, il faut une certaine quantité de virus (si cette quantité est trop faible, l’organisme peut arriver à éliminer le virus) Les modes de contaminations possibles: divers modes de contaminations par le VIH sont possibles: -transmission sexuelle; principal mode, le virus existe dans les spermes, les secrétions vaginales au niveau des muqueuses génitales des personnes infectées. -Transmission par piqûres à l'aide de seringues infectées chez les toxicomanes. -Transmission par transfusion du sang ou injection d'extraits sanguins: elle a été la cause de l'infection de beaucoup d'hémophiles. Le dépistage systématique du virus dans les dons de sang obligatoire depuis 1987 rend cette contamination actuellement exceptionnelle. Transmission de la mère infectée au fœtus par le passage trans-placentaire ou au nouveau né pendant l'accouchement ou par l'allaitement. Les groupes particulièrement exposés: Ce sont les gens qui ont de nombreux partenaires sexuels, les toxicomanes, les habitants des zones d'endémie comme certaines régions en Afrique et certaines villes en Amérique du fait de l'extension mondiale de l'épidémie, le risque de contamination par le VIH devient de plus en plus important parmi la population de chaque pays. Le SIDA ne se transmet pas par les actes de la vie courante: Le VIH n'est pas transmis par les aliments, l’eau, les piscines, les bains maures, les toilettes, les couverts... Lé VIH n'est pas non plus transmis par les mains, le toucher, les embrassades, les insectes. Il est donc inutile de jeter sauvagement les personnes suspectes ou malades qu'il faut au contraire aider et soutenir moralement et psychiquement. Il n'existe ni vaccin ni médicament efficace contre le VIH et la prévention reste actuellement le seul moyen de limiter la propagation du SIDA.