lundi 14 septembre 2015

Culture et propriétés du thym

Culture du thym

Cycle de production en Ontario Vivace
Remarques particulières
Les graines mettent de 8 à 10 jours à germer.
Méthode de propagation
Habituellement par repiquage des semis; moins couramment par boutures, par marcottage ou par division des racines.
Semis en serre / date de propagation Mars
Dates d’ensemencement extérieur S.O.
Dates de repiquage à l’extérieur Mai
Espacement dans le rang  15-20 cm
Espacement entre les rangs 30-40 cm
Température optimale du sol pour les semis >10 °C
Fertilisation
Actuellement, il n’y a pas de recommandations de fertilisation propres à l’Ontario. Les recherches et les recommandations provenant de l'extérieur de l'Ontario ne s’appliquent pas nécessairement aux conditions de croissance ontariennes. Des recherches faites en Hongrie ont montré des taux optimaux en azote de 200 kg/ha pour les rendements en herbes, mais de 100 kg/ha pour la production d’huile essentielle. L’application d’engrais azotés après chaque récolte favorise la repousse. Éviter l’excès d’engrais azotés, en particulier en fin de saison. Cliquer ici pour les directives pour l’application du phosphore et du potassium, ou pour plus d’informations sur la gestion de la fertilité des cultures spéciales.
Type de sol
Sols bien drainés; sols sablonneux 
pH du sol 5,0 à 7,5
Exigences de culture particulières
Paillis pour la protection hivernale.
Plage de température optimale 15 – 25 °C
Sensibilité à la température
Tolérant au gel
Exigences d’irrigation
Irrigation utile sous les conditions normales de l’Ontario
Délai avant récolte
105 jours
Matériel spécialisé
Aucune
Récolte
Calendrier des récoltes
Récolte unique (première année); récoltes multiples issues d’un même semis (années successives). Récolter avant la floraison.
Récolte manuelle ou mécanique
Récolte manuelle.
Paramètres de qualité ou catégories
Pas de catégories établies. Qualité établie par le marché.
Notes de récolte additionnelles
Aucune
Post-récolte
Manutention et séchage particuliers
Les tiges et les feuilles séchées sont conservées à des températures inférieures à 40 °C pour le maintien de la qualité.
Conditions d’entreposage
Humidité relative (HR) : >95%
Température (°C) : 0 °C
Renouvellement d’air : Non disponible
Durée : 2 à 3 semaines.
Organismes nuisibles
Organismes nuisibles particuliers observés dans cette culture en Ontario (observations basées sur une expérience limitée de cette culture):
Cliquer sur l’organisme nuisible pour obtenir des renseignements, ou consulter le site Web LIcultures Ontario.
Insectes et invertébrés : Cicadelles, punaise à quatre raies (Poecilocapus lineatus), punaise terne, altises du jardin (Halticus bractatus)
Maladies :
Autres organismes nuisibles : Les organismes nuisibles suivants, qui n’ont pas été observés comme tel chez ce type de culture en Ontario, représentent soit un problème pour des espèces végétales apparentées, ou ont été rapportés chez cette plante dans d’autres aires de production. Ceci n’est pas une liste exhaustive des organismes potentiellement nuisibles. Certains organismes nuisibles éventuellement sensibles aux conditions hivernales pourraient néanmoins survivre à la saison froide s’ils bénéficient d’un environnement protégé (p. ex. serres, entrepôts).
Insectes et invertébrés : Pucerons*, tétranyques
Maladies: Oïdium, pourritures du collet et des racines à champignons (p. ex. Rhizoctonia), brûlures foliaires à champignons (p. ex. Septoria, Alternaria), virus de la flétrissure, Botrytis, pourriture blanche sclérotique, rouille
*Indique les organismes nuisibles généralement considérés comme causant des dommages ou occasionnant d’importantes pertes financières à ce type de cultures dans d’autres régions.
Remarques
À ce jour, les organismes nuisibles les plus importants en Ontario sont : punaise à quatre raies.  Cette culture fait partie du groupe de cultures 19 : Épices et fines herbes et du sous-groupe 19-A : fines herbes. Ce groupe de cultures est révisé et pourra être modifié dans un futur rapproché. Pour obtenir plus de renseignements sur les groupes de cultures, voir la section sur les organismes nuisibles. Toujours lire les étiquettes de produits et suivre toutes les instructions qui y sont mentionnées avant d’utiliser un produit antiparasitaire. Pour plus de renseignements, consultez un spécialiste du MAAO et MAR. 

Propriétés du thym

Immunostimulant
Le thym a la capacité de stimuler l’immunité. Il est ainsi indiqué contre la fatigue, l’affaiblissement de l’organisme et les différentes infections.
Tonique du système nerveux
De nombreuses études ont démontré que le thym possède des propriétés toniques du système nerveux, et qu’il est extrêmement efficace contre toutes les formes de fatigue.
Antispasmodique et anti-inflammatoire
Grâce à sa teneur en flavonoïdes, le thym est un anti-inflammatoire et un antispasmodique majeur.
Antiseptique, anti-infectieux, antivirale, antibiotique, antifongique
Le thym, puissant antiseptique est un antibactérien, antiviral, antifongique et antiparasitaire majeur. A ce titre, il est utilisé contre différentes infections, tant de la sphère ORL que des systèmes respiratoire, génito-urinaire et digestif.
Plusieurs études ont en effet confirmé l’activité antibactérienne du thym contre les agents pathogènes à Gram positif et à Gram négatif. Ces études ont suggéré l’utilisation de thym comme un antibiotique. Le thymol de son huile essentielle est nettement plus efficace et largement moins toxique que le phénol, un antiseptique habituellement utilisé en médecine.
En outre, le carvacrol de son huile essentielle empêche la croissance de plusieurs souches de bactéries telles que le bacille « Bacillus cereus » et le colibacille « Escherichia coli ». D’après quelques études récentes, le thym est également un antiviral majeur efficace contre l’herpès simplex.
Expectorant
Le thym est une plante qui a le pouvoir de dégager les bronches, en favorisant le rejet de toutes les substances et les mucosités qui l’encombrent. Il est ainsi particulièrement efficace pour calmer les toux épuisantes.
Antioxydant
Selon certaines études, les fines herbes sont des antioxydants non négligeables, et le thym plus que n’importe quel autre est même l’une des plus réputés pour avoir la capacité antioxydante la plus marquée.
Plante naturellement riche en flavonoïdes don l’apigénine, la naringénine, la lutéoline, et le thymonine, mais également en acide rosmarinique et en acide caféique, le thym est en effet un puissant antioxydant qui aide à lutter contre les dommages causés par les radicaux libres, responsables du vieillissement des cellules.
En usage interne comme en usage externe, le thym sous toutes ses formes, nature, en poudre, en gélule, sous forme de tisane et d’huile essentielle présente de nombreux avantages pour le bien-être et la santé de l’organisme. Son usage traditionnel est actuellement étudié par la science et un très grand nombre de ses utilisations sont prouvés de façon certaine.
L’usage traditionnel du thym
Sans être une panacée, le thym est utilisé dans de nombreux domaines. Outre sa capacité à agrémenter les plats et à relever leur saveur, le thym est très apprécié dans l’industrie cosmétique et dans le domaine de la santé. Il était en effet utilisé depuis des millénaires pour soigner et guérir de nombreuses maladies. On s’en servait pour la lèpre, les paralysies et différentes infections.
Les herbalistes, herboristes des temps anciens, en usaient pour soigner les crampes, les morsures de serpent et autres animaux venimeux et également le hoquet. Pour neutraliser une angine, un rhume, on avait pour habitude de placer une goute d’huile essentielle de thym sous la langue.
Pour soulager les douleurs menstruelles ou les crampes musculaires le thym chauffer à la micro-onde, utilisé en cataplasme est une vieille recette qui s’est transmise de génération en génération. On soulageait les douleurs dues au coup de soleil, les douleurs rhumatismales, les foulures ou les entorses à l’aide du macérât huileux de thym.
En usage externe, le thym stimule la circulation capillaire et contribue efficacement à la croissance des cheveux. Il aide en outre à lutter contre la formation de pellicules.
En gargarisme et en bain de bouche, le thym est efficace pour traiter l’infection de la gorge et des gencives ou gingivites. Il est aussi utilisé pour combattre les aphtes, l’inflammation de la bouche et la mauvaise haleine.
Une décoction de thym utilisée en bain de pied servait aussi pour traiter le pied d’athlète. En outre, une compresse imbibée d’une infusion de thym est efficace pour une guérison et une cicatrisation rapide lorsqu’elle est appliquée sur des plaies mineures, des furoncles, des écorchures, des contusions, des petites brûlures et des coupures.
Efficace dans le traitement des troubles digestifs
Le thym possède des vertus apéritives et digestives. Il aide en outre à lutter contre les infections intestinales, les intoxications alimentaires, la gastro-entérite, les ballonnements, la digestion lente, les renvois, la flatulence, la diarrhée…
Efficace dans le traitement du syndrome du colon irritable
La consommation de la tisane de thym est aussi une plante qui est utilisée pour traiter le syndrome du colon irritable. En effet, elle est capable de traiter tous les symptômes. Elle soulage la douleur, réduit l’inflammation et élimine les toxines et les bactéries des intestins.
Efficace pour prévenir et traiter les troubles des voies respiratoires et bronchiques
Angines, quintes de toux, toux persistantes, coqueluches, rhumes, bronchites, rhinites, sinusites et toutes les maladies des voies respiratoires et bronchiques sont traitées par la consommation du thym, en gélule, en tisane ou sous forme d’huile essentielle. Certains naturopathes suggèrent même que le thym est salutaire pour soulager les symptômes de l’asthme.
Peut participer à la prévention des maladies cardiovasculaires
Antioxydant puissant, la consommation régulière et continue de thym, quel qu’en soit sa forme, en tisane, en infusion, en gélule ou sous forme d’huile essentielle aide beaucoup dans la prévention des maladies cardiovasculaire.
Selon  de récentes études in vitro, un extrait de thym contenant une bonne quantité de thymol empêche l’agrégation des plaquettes, prévenant ainsi l’apparition des thromboses et de l’artériosclérose. En outre, le thym a une capacité à réduire la tension artérielle.
Favorise le sommeil
Grâce à sa teneur en acide aminé tryptophane, précurseur de la sérotonine, le thym favorise significativement le sommeil.
Efficace contre les candidoses buccales et vaginales
Une étude a révélé que l’huile essentielle de thym exerce une puissante action contre le Candida albicans, une espèce de levure à l’origine d’infections fongiques digestives et gynécologiques. Ainsi, une cure d’huile essentielle de thym permet de traiter naturellement et efficacement les candidoses buccales ou vaginales. En outre, le tymol de l’huile essentielle de thym est souvent utilisé pour la fabrication de dentifrice.
Protège le foie
Le thym est particulièrement efficace pour drainer le foie. D’après les résultats d’une étude réalisée sur des souris de laboratoire, les extraits aqueux de thym et de gingembre sont efficaces pour désintoxiquer le foie endommagé par l’abus d’alcool.
Les herboristes et les naturopathes recommandent souvent une tisane de thym aux patients qui subissent une chimiothérapie, dans le but de protéger leur foie contre l’effet agressif des médicaments action hépato-protecteur du thym.
Favorise une bonne vision
Plante exceptionnellement riche en vitamine A liposoluble et antioxydant, le thym favorise une bonne vision.