mercredi 9 mars 2016

Le contact prothétique pour les amputés peut être testé sur les non-amputés

Le contact prothétique pour les amputés peut maintenant être testé sur les non-amputés
Le contact prothétique pour les amputés peut maintenant être développé et testé en toute sécurité sur les amputés non, selon une étude.
Le contact prothétique pour les amputés peut maintenant être développé et testé en toute sécurité sur les amputés non, selon une étude. La technologie pour fournir cette information tactile sophistiquée a été développée par Silvestro Micera et son équipe à l'EPFL, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et SSSA, Scuola Superiore Sant'Anna, en collaboration avec Calogero Oddo et son équipe à SSSA. «La stimulation se sentait presque comme ce que je me sentirais avec ma main, dit amputer Dennis Aabo Sorensen sur le bout des doigts artificiels relié à son moignon. Sorensen est la première personne au monde à reconnaître la texture en utilisant un doigt bionique relié à des électrodes qui ont été implantés chirurgicalement au-dessus de son moignon
Les nerfs dans le bras de Sorensen sont câblés à un doigt artificiel équipé de capteurs. La machine de contrôle du mouvement du bout du doigt sur les différentes pièces de plastique gravées avec des motifs différents, lisses ou rugueuses. Comme le doigt déplacé à travers le plastique texturé, les capteurs ont généré un signal électrique. Ce signal a été traduit en une série de pointes électriques, imitant la langue du système nerveux, puis livré aux nerfs. Sorensen pouvait distinguer entre des surfaces rugueuses et lisses 96% du temps. L'étude a été publiée dans eLife