jeudi 28 avril 2016

La chaîne polypeptidique traverse une Pore aqueuse dans le Translocator

La chaîne polypeptidique traverse une Pore aqueuse dans le Translocator
On a longtemps débattu pour savoir si polypeptidiques chaînes sont transférées à travers le ER membrane en contact direct avec la bicouche lipidique ou à travers un pore dans une translocation de protéines. Le débat est terminé par la purification de la protéine de translocation, qui a été montré pour former une porosité remplie d'eau dans la membrane à travers laquelle la chaîne polypeptidique traverse la membrane. Le translocateur, appelée la Sec61 complexe, est constitué de trois ou quatre complexes de protéines, chacun étant composé de trois protéines transmembranaires, qui assemblent en une structure donutlike.

La figure 1 ribosome lié à la protéine

 translocateur Sec61

Quand un ribosome se fixe, le trou central dans les lignes Translocator avec un tunnel dans la grande ribosomique sous - unité à travers laquelle la croissance polypeptidique issues de la chaîne du ribosome (figure 1).
Le ribosome lié forme un joint étanche avec le translocator, de telle sorte que l'espace intérieur du ribosome est continue avec la lumière de l’ER et aucune molécule ne peut échapper à la salle d’urgence (Figure 2 ). 
Le pore dans la translocation ne peut pas être ouvert en permanence, cependant; si elle était, Ca 2+ serait une fuite hors de la salle d’urgence lorsque le ribosome se détache. On pense qu'une ER luminale protéine sert de bouchon ou que le translocateur lui - même peut se réarranger pour fermer les pores en l’absence de ribosome est lié. Ainsi, la porosité est une structure dynamique qui ouvre seulement transitoirement lorsque ribosomes avec une chaîne polypeptidique en croissance se fixe à l'ER membrane.

La figure 2 de preuve pour une porosité aqueuse

 continue joignant la lumière du RE et l'intérieur du ribosome


Un ribosome lié à la protéine translocator Sec61. (A) Une reconstitution du complexe à partir d'images microscopiques électrons vus depuis le côté. (B) Une vue de la translocation vue depuis le haut (regardant vers le bas sur la membrane). (C) un schéma de principe (A) Une reconstitution du complexe à partir d’électrons d’images microscopiques vus depuis le côté. (B) Une vue de la translocation vue depuis le haut (regardant vers le bas sur la membrane ). (C) un dessin schématique d'un ribosome liée à la membrane attachée à la translocation. Le pore central dans les lignes de Translocator vers le haut avec le tunnel dans la grande ribosomique sous - unité, à travers laquelle la croissance polypeptidique issues de la chaîne du ribosome 

La preuve d'une porosité aqueuse continue joignant la lumière du RE et l'intérieur du ribosome. Dans cette expérience, un colorant fluorescent est fixé à une partie de la chaîne polypeptidique en croissance qui est encore contenu dans le ribosome. (A) Dans les ribosomes libres, Dans cette expérience, un colorant fluorescent est fixé à une partie de la culture le polypeptide à chaîne qui est encore contenu dans le ribosome. (A) Dans les ribosomes libres, le colorant est accessible à des ions iodure en solution dans le cytosol. Ces ions étanchent la fluorescence quand elles entrent en contact avec le colorant. (B) En revanche, quand un ribosome est une membrane liØe, un joint étanche est formé entre le ribosome et le RE membrane qui empêche l’accès des ions iodure ci - dessus dans le colorant. (C) Lorsque les ions iodure sont ajoutés à la lumière du RE, ils peuvent diffuser à travers le translocateur tout le chemin dans le tunnel ribosome pour étancher le colorant à l’intérieur du ribosome lié à la membrane.
La séquence signal de la croissance polypeptidique chaîne est considéré comme déclenchant l'ouverture du pore: d' après la séquence signal est libéré de la SRP et la chaîne en croissance a atteint une longueur suffisante, la séquence de signal se lie à un site spécifique à l’intérieur du pore lui - même, ce qui ouvre les pores. Une séquence signal ER est donc reconnu deux fois: d' abord, par une SRP dans le cytosol, puis par un site de liaison dans le RE translocateur des protéines. Cela peut aider à assurer que seules les protéines appropriées entrent dans la lumière du RE.