jeudi 14 juillet 2016

Nutrition et carie dentaire

La santé dentaire est primordiale pour le bien-être de tous, quel que soit l’âge. Avoir une douleur dentaire ou ressentir une gêne ou une sensibilité lors des repas sont des sensations qui nécessitent de consulter un dentiste afin de déterminer l’origine de la douleur et traiter si nécessaire. L’apparition d’une carie est parfois indolore, d’où la nécessité du brossage et de la visite régulière auprès d’un professionnel de santé. Rester vigilent est donc préférable, même si « ces dernières années, on a observé une réduction de l’incidence des caries dentaires dans la plupart des pays européens. L’augmentation de l’hygiène bucco-dentaire, incluant le brossage régulier et l’utilisation du fil dentaire pour enlever la plaque, ainsi que l’emploi d’une pâte dentifrice fluorée, combinée avec des contrôles fréquents chez le dentiste, sont autant de motifs responsables de cette amélioration. » (The European Food Information Council, EUFIC)
La carie dentaire est la troisième pathologie la plus répandue dans le monde. Mais qu’est-ce exactement et comment y remédier ?
QU’EST-CE QU’UNE CARIE DENTAIRE ?
La carie dentaire est une « affection due à l’altération de l’émail et de la dentine d’une dent et aboutissant à la formation de cavités ». C’est une maladie dite multifactorielle car elle comprend plusieurs éléments qui sont responsables de sa formation. En effet, les bactéries et le sucre sont deux éléments jouant un rôle principal quant à la formation de la carie.
On reconnaît 5 bactéries principales sur les 350 présentes dans notre bouche :
le streptocoque mutant,
le streptocoque salivius,
le lactobacillus casei,
le Lactobacillus acidophilus,
l’actinomyce naeslundii.
Ces bactéries transforment le sucre en acide. La salive devient acide par la même occasion et il est donc, par la suite, plus probable qu’une carie dentaire se forme. L’acide attaque dans un premier lieu le biofilm (communauté multicellulaire symbiotique de micro-organismes) qui est autour de la dent, puis l’émail de la dent, la dentine et pour finir la pulpe. Si la carie dentaire n’est pas soignée, elle peut, par la suite, s’attaquer au nerf, s’ensuit alors une névrose.
En parallèle, d’autres facteurs entrent en compte dans la formation de la carie. Par exemple, certaines personnes ont les dents plus favorables à avoir des caries à cause de l’hérédité. De même, plus les dents sont lisses, moins elles sont fissurées et moins elles sont susceptibles d’être attaquées par les bactéries.
COMMENT Y REMÉDIER ?
Avoir une bonne hygiène est une chose primordiale ainsi qu’une bonne alimentation pas trop riche en sucre (de même, plus les aliments sont mous et collant, plus vous êtes susceptible d’avoir des caries si vous en mangez). Il est donc conseillé de prendre trois repas par jour, d’éviter de grignoter pendant la journée, de ne pas trop boire de boissons riches en sucre type soda et de se brosser les dents, si possible après chaque repas ou au moins deux fois par jour, généralement le matin et le soir.
De plus, l’usage du dentifrice avec du fluor est recommandé. Mais si la carie dentaire est déjà présente, il faut aller chez le dentiste. Vous passerez sûrement à la turbine dentaire et vous gagnerez peut-être une couronne ou une prothèse dentaire mais au moins votre carie sera soignée et la douleur éloignée !