mardi 6 octobre 2015

l'avenir numérique de la taxonomie

Cybercatalog roman de vol de fleurs épris suggère l'avenir numérique de la taxonomie
Tracer la biodiversité de la Terre est l'objectif de la taxonomie et de faire de sorte que les scientifiques ont besoin de créer un vaste réseau de citation sur la base de plusieurs centaines de millions de pages de la littérature scientifique. En fournissant un roman 'cybercatalog' taxonomique du sud de fleur aimant africaine (apiocerid) vole, les Drs. Torsten Dikow et Donat Agosti démontrent comment le réseau de connaissances taxonomiques peut être rendu disponible à travers des liens fournis aux fournisseurs de données en ligne. Leur travail est disponible dans le libre-accès biodiversité Journal de données.

La présente étude met en valeur que l'information ne peut pas seulement être mise à la disposition du lecteur qui suit les liens, mais aussi à des machines qui utilisent le nombre croissant de ressources en ligne, numériques qui sont liés au moyen d'identificateurs persistants.

Les principaux fournisseurs de données pour les informations taxonomiques telles que des noms d'espèces (ZooBank), spécimen images (Morphbank), des descriptions d'espèces (Plazi), et de la littérature numérique (BHL, Biodiversity Heritage Library; BioStor et BLR, référentiel Littérature biodiversité) jouer un rôle important dans rendre les données sur les espèces disponibles sous forme électronique. Agrégateurs tels que la Global Biodiversity Information Facility (GBIF) et l'Encyclopédie de la Vie (EOL) se réunissent automatiquement cette information à distribuer encore plus loin à un public au-delà de la portée des sciences de la vie.

Contrairement aux catalogues d'espèces antérieures, en cybercatalogs accès à l'information est fournie par des liens d'ouvrir l'accès, des référentiels de données en ligne tels que ceux énumérés ci-dessus. Taxonomistes et d'autres utilisateurs peuvent maintenant accéder à cette littérature, des descriptions d'espèces, et les spécimens des dossiers immédiatement, sans une recherche dans une bibliothèque d'histoire naturelle ou d'une collection. Le cybercatalog profite d'une nouvelle plate-forme de publication dans le Journal données sur la biodiversité qui le rend facile de télécharger des informations sur les espèces et des liens vers des données sur ces espèces à travers un modèle de liste de contrôle. En outre, le Journal des données sur la biodiversité permet maintenant futures mises à jour et re-publications de la cybercatalog avec le nouvel identificateur persistant unique (une Object Identifier DOI, numérique) chaque fois qu'une nouvelle espèce est décrite ou d'autres changements taxonomiques ont lieu.

Les auteurs soutiennent que cybercatalogs sont en effet l'avenir de catalogues taxonomiques depuis les données en ligne en eux sont facilement accessibles à quiconque.

"Il est le rêve d'un taxonomiste d'avoir accès en ligne à toutes les informations publiées précédemment sur une espèce et à travers cette étape de la discipline de la taxonomie peut (re) positionner comme une ressource centrale dans les sciences de la vie et au-delà pour le public et la société en général », ajouter les auteurs. "L'accès en ligne aidera également à réduire l'écart entre le Sud et le Nord comme un exemple fantastique de l'accès sans entrave à notre connaissance de la diversité biologique mondiale, qui est de plus en plus sous la pression des populations humaines."