lundi 13 juillet 2015

Concept du minimum technique ou facteur limitant?

La loi du minimum est connue sous forme de plusieurs appellations dont les plus réputées sont Loi de facteur limitant ou Loi de Liebig sur le minimum et compte parmi les principes les plus importants dans l’agronomie et l’un des fondements de l’agriculture intensive Cette notion de loi du minimum est importante à connaître. 

En effet si on apporte des éléments fertilisants en quantité importante à une culture, ils ne seront assimilés qu'à concurrence de l'élément le plus faible. Le reste dans le meilleur des cas sera fixé par le sol et servira de réserve où sera perdu par lessivage. Enfin, certains excès peuvent nuisibles en provoquant des phénomènes de blocage, aucun échange ne sera possible entre le sol et la plante. Un excès de sels minéraux peut également être à l'origine de brûlures au niveau des racines. Et enfin, dans les cas extrêmes, selon le principe de l'osmose, (les solutions les moins concentrés et se dirigeant vers les solutions les plus concentrés), les plantes se fanent et meurent, en se vidant de toute leur substance.

Du point de vue historique, la loi du minimum a été donnée par Carl Sprengel en 1928 puis adaptée et popularisée par Liebig vers 1850. Sous sa forme initiale, dans sa théorie de l'alimentation minérale des plantes. Enfin vers 1895 , la loi du minimum ne s’appliquant pas à toutes les situations a été complétée par la loi de l’optimum du Georg Liebscher qui signifie que les plantes utilisent l'élément de croissance présent en quantité minimale pour leur développement d'une façon d'autant plus efficace que les autres éléments de croissance sont présents dans des proportions optimales