lundi 13 juillet 2015

Définition et historique de l'aquaculture

On désigne par aquaculture , toute activité de production de transformation (conditionnement) et de commercialisation d’espèces aquatiques c’est dire plantes et animaux d’eau douce, saumâtre et marine.
L’aquaculture consiste à manipuler des milieux aquatiques naturels ou artificiels pour la production d’espèces utiles pour l’homme.
Les termes de culture et d’élevage ne suivent pas systématiquement l’aspect terrestre (règne végétal, règne animal), mais plutôt le niveau de soins et de spécificité des espèces produites.
Ainsi l’engraissement des poissons en haute densité est désigné par élevage, alors que la production de moule et des huitres est désigné par culture.
Les désignations anciennes aquiculture générale, thalasso culture (eau de mer), mariculture (zone intertidale balancement de marée), potamoculture (eau douce) sont généralement abandonnées.
Les quatre grandes catégories d’élevage et de production concernent :
Les algues, les mollusques, les crustacées et les poissons.
La terminologie peut aussi désigner certains élevages spécifiques :
C conchyliculture : élevage des mollusques
Mytiliculture : élevage de moules
Ostréiculture élevage des huitres
Pectiniculteur : élevage des pectens
Astaciculteur : élevage d’écrevisses
La pisciculture, élevage de poissons se développe en salmoniculture (saumons) cyprini culture (cyprinidés)

.Plusieurs autres désignations spécifiques sont utilisées à petites échelles

La culture des animaux aquatiques est originaire de la région indopacifique, depuis 4000 ans(chine Corée, Japon, l’inde et Bengale)

La première étape de son développement, consiste aux exploitations des entrées des alevins et des juvéniles dans les lagunes côtières pour les poissons les supports cde fixation pour les moules et les huitres.

Les cycles d’élevage complets ont été maitrisés en premier lieu pour la carpe depuis le moyen age ensuite pour la truite au 19eme siècle.
C’est enfin au japon et au cours des années 1950 que l’aquaculture moderne a été instaurée.
Les premiers élevages développés et maitrisés sont ceux de la pisciculture en eau douce et la conchyliculture et depuis une quinzaine d »années tout l’intérêt s’est orienté vers les espèces marines et l’élevage marin.

Les types d’aquaculture

Aquaculture extensive : les élevages extensifs sont conduits sans apport de nourriture ni fertilisants, ce système permet d’exploiter les milieux en maintenant leurs équilibres écologiques. Les espèces migratrices sont les précurseurs de cet élevage (mulets, anguilles, crevettes)
Aquaculture semi-intensive :Ce genre d’exploitation fait introduire dans le milieu élevage des fertilisants (engrais ou fumure)qui développent la production primaire ,cet enrichissement peut aussi favoriser spécifiquement la densité du phytoplancton. Cette pratique est surtout développée pour les espèces herbivores d’eau douce (tilapia)
Aquaculture intensive : Ce sont les élevages ou la totalité de l’alimentation est extrinsèque, dans ce type d’élevage c’est le rendement métabolique maximal qui est recherché .Le recyclage n’est pas considéré ,le renouvellement d’eau est l’oxygénation sont indispensable
Aquaculture super intensive : c’est le même type d’élevage que le précédent sauf que la densité de stockage est importante jusqu’à 100kg/m3.
Aquaculture intégrée Ce sont les élevages qui intègrent des activités parallèles aquatiques (lagunage) ou agricoles (rizière, poulaillers).
La ferme monoculture et polyculture désignent respectivement l’élevage d’une ou de plusieurs espèces dans le même système