mardi 1 mars 2016

Un composé d'herbes de romarin favorise la santé des yeux

Un composé d'herbes de romarin favorise la santé des yeux
Selon les chercheurs de la recherche médicale Sanford-Burnham Institute Rosemary herb a donné un composé - acide carnosique - qui favorise la santé des yeux. L'équipe de Stuart A. Lipton à l'institut trouvé
Selon les chercheurs de la recherche médicale Sanford-Burnham Institute Rosemary herb a donné un composé - acide carnosique - qui favorise la santé des yeux. L'équipe de Stuart A. Lipton à l'institut a constaté que l'acide carnosique protège rétines de la dégénérescence et de la toxicité en culture cellulaire et dans des modèles de rongeurs de lésion rétinienne induite par la lumière.
Leurs résultats suggèrent que l'acide carnosique peut avoir des applications cliniques pour les maladies affectant la rétine externe, y compris la dégénérescence maculaire liée à l'âge, la maladie de l'œil le plus commun aux Etats-Unis, la revue Investigative Ophthalmology & Visual Science rapports.
la dégénérescence maculaire liée à l'âge, qui se traduit par une vision floue et souvent la cécité, a probablement de nombreuses causes sous-jacentes, selon un communiqué Sanford-Burnham. Pourtant, des études antérieures suggèrent que la maladie pourrait être ralentie ou améliorée par des produits chimiques qui combattent les radicaux libres réactifs composés liés à l'oxygène et de l'azote que les membranes de dommages et d'autres processus cellulaires.
L'équipe de Lipton a découvert il y a quelques années que l'acide carnosique combat les dommages des radicaux libres dans le cerveau. Dans leur dernière étude, Lipton et ses collègues, y compris Tayebeh Rezaie et Takumi Satoh initialement étudié le mécanisme de protection de l'acide carnosique dans des cultures de laboratoire de cellules rétiniennes.
Ils ont constaté que les cellules traitées avec l'acide carnosique ont déclenché la production d'enzymes antioxydants dans les cellules, ce qui à son tour les niveaux d'espèces réactives de l'oxygène et de l'azote (les radicaux libres qui endommagent les cellules et les peroxydes) abaissées.
«Nous sommes en train de développer des dérivés améliorés de l'acide carnosique et les composés apparentés pour protéger la rétine et d'autres zones du cerveau à partir d'un certain nombre de maladies dégénératives, y compris la dégénérescence maculaire liée à l'âge et de diverses formes de démence, dit Lipton.